Fermer

Des cadeaux de Noël made in pas loin

Par Nathania Cahen

Journaliste

J- quelques jours avant Noël. Que vous considériez cette date comme un joli moment en famille, ou comme une affreuse fête mercantile, difficile de couper au rituel des cadeaux. Et si acheter local, artisanal, en ligne loin de toute cohue, en piochant dans une sélection durable, rendait le pensum plus léger ? C’est l’esprit de la plateforme Cadeaux locaux.

 

Timing bizarre, c’est au mois de mai que le constat a été dressé : « À Noël, on manque fréquemment d’idées pour les cadeaux. À l’arrache, on fonce sur E-bay ou Amazon, et on commande en ligne tout un tas de trucs de qualité médiocre, fabriqués et expédiés de Chine ou d’Asie. Pour l’empreinte carbone, ce n’est pas vraiment ça, bien au contraire ! ». L’idée de changer les règles de ce jeu très mercantile, avouons-le, a grandi dans les cerveaux interconnectés de Guillaume, Luise et Émilie. Et alors ? Alors le trio a foncé, déroulé le fil de sa quenouille. Formulé des questions, et trouvé des réponses. Cadeaux Locaux était né.

 

Favoriser l’emploie de proximité et le circuits courts

La parade à ces achats compulsifs et irréfléchis ? Le produit local, réalisé avec plaisir et savoir-faire par des marques ou des artisans du territoire, de la région PACA en l’occurrence. Des arguments ? Cela favorise l’emploi de proximité, les talents régionaux, les circuits courts et les modes de consommation raisonnés. Et met en lumière de petites structures ou ateliers qui n’ont pas les moyens de s’offrir un référencement optimal, des pages en haut de l’affiche ou des campagnes de publicité valables. La solution ce peut être de s’inspirer du modèle de la coopérative, pour mutualiser les coûts, pour gagner en visibilité sur la toile et, par ricochet, en nombre de visites sur son propre site.

Il n’y avait plus qu’à. Le trio a commencé par identifier les sites, marques et entreprises correspondant à des conditions arrêtées collégialement : avoir son propre site marchand et concevoir ou fabriquer dans la région. Sur une liste de 300 adresses, 130 artisans ont été contactés et l’affaire a été conclue avec 45 d’entre eux. Bien assez pour démarrer, avec un mode d’emploi très simple : chaque adhérent peut exposer sur la vitrine du site d’un à trois produits, qui resteront en ligne deux mois. Coût de l’opération : 100€ pour une vignette, puis un tarif dégressif, 170€ pour deux, 220€ pour trois… Dès lors, l’équipe reste en retrait : les vignettes renvoient au site d’origine qui enregistre les commandes et gère les envois. Aucune commission sur les ventes des exposants n’est prélevée, quels que soient les volumes et montants des ventes.

Sur les choix des produits, l’éclectisme a prévalu avec « un mix équilibré de produits de bouche, d’accessoires, vêtements, cosmétiques, déco… et de quoi trouver un cadeau pour chaque membre de la famille ». La hotte recèle aussi des « expériences » – un stage chez un brasseur de bière, une nuit dans une cabane sur l’eau, une séance chez le barbier. Le bio n’est pas une obligation, mais le plus d’éthique possible est de mise.

 

Des propositions comprises entre 3 et 280 euros

Sur le site, c’est fastoche. Une mise en ligne sobre et aérienne, pétillante et ergonomique. Pour gagner du temps, on peut cocher dans une liste de dix personnes types : un cadeau pour Mamie Yvette, pour une coquette, un poilu ou un enfant. Et faire glisser le curseur des prix entre 3€ (les mini-navettes briochées de la Biscuiterie Castellane) et 280€ (une nuit dans une cabane en bois aux Grands Cépages à Sorgues). L’ordre des 80 vignettes se modifie régulièrement au gré d’un algorythme. J’ai repéré en vrac de jolis jeux en bois de la marque Les jouets du Queyras, les bijoux A day in, inspirés de la dentelle de béton du Mucem, un tas de cosmétiques et de savons artisanaux, de jolis bijoux fantaisie, des trousses estampillées Les Toiles du large et manufacturées par un ESAT, une Vierge fluo enfermée dans une boule à neige, des coussins, de l’huile, et que sais-je encore.

Il y a aussi des propositions originales ou engagées comme la boîte Smile in box, qui réunit une carte de vœu, un petit calepin, un bracelet porte-bonheur et la promesse que 5% de mon achat sera reversé à un programme solidaire (des kits bien-être pour les hôpitaux). Ou encore le pack de wraps à la cire d’abeille, une alternative écolo idéale au plastique et à l’alu, signé L’Abeille qui emballe. Pour lier l’agréable à l’utile, et préserver notre santé comme celle de la planète.

Mis en ligne début novembre, le site a reçu 5 000 visiteurs uniques en 4 semaines tandis que sa page Facebook gagne en moyenne 200 abonnés chaque jour. Et cinq blogs de la région assurent le relais : Juste maudinette à Nice, SoGirlyBlog à Marseille et Paris, Le Varois à Toulon, Les bon Plans d’Avignon et Une fille en Provence à Aix en Provence. Pour connaître les ventes, il faudra attendre janvier. L’équipe bien inspirée de Cadeauxlocaux décidera alors de la suite de l’aventure, d’une éventuelle opération pour la fête des mères, en attendant le prochain passage de Santa Klaus… N.C.

 

Bonus

  •  Acheter local, favoriser les créations artisanales et l’économie circulaire, c’est aussi le mantra de quelques boutiques. Si vous avez le temps. Si vous n’habitez pas trop loin. Si vous préférez acheter sur pièce. Si vous avez envie de discuter (c’est bien aussi) avec les vendeuses, les créateurs, les autres clients… Quelques adresses, à compléter avec vous :
  • La Manufacture des Suds s’installe du 14 au 24 décembre 2018 dans l’atelier d’artistes Seruse : boutique éphémère, bazar de créateurs, rencontres d’univers, mélange de créateurs, d’artisans et d’artistes pour toutes sortes de créations : vêtement, textile, décoration, céramique, bijoux maroquinerie, édition, photographie, peinture et studio photo les 15 et 16 décembre. 25 rue d’Isoard (quartier Longchamp) Marseille 1er. Tous les jours de 12h à 19h et les samedis de 10h à 20h.
  • La Petite Factory : voilà un an que cet espace qui déborde de ressources est tour à tour animé par dix créateurs associés – Les Belles du Sud, Viser la lune, No Name, Deziwax, Sugar Pop. Repérés pour les fêtes : des créations textiles (linge de maison et prêt à porter), des bijoux, des accessoires, des cosmétiques naturels… 15 rue Crudère. Marseille 6e Tél. : 06 11 52 23 75. Ouvert de mardi à samedi de 12h à 20h.
  • Le site Bouches-du-Rhône Tourisme a recensé les bonnes adresses de son territoire pour un shopping de Noël authentique, artisanal et local.