Fermer

Monnaie locale complémentaire : j’ai testé la Roue

Par Agathe Perrier

Journaliste

Elle fait beaucoup parler d’elle ces derniers mois. À Marseille comme à Aix-en-Provence et davantage encore dans le Vaucluse, de plus en plus de commerçants l’acceptent : la Roue. La monnaie complémentaire citoyenne de Provence. Qui favoriserait une économie plus humaine et respectueuse de l’environnement. Qui permettrait de financer des projets éthiques. Mais, techniquement, comment et où ça marche ? J’ai fait le test pour mes courses et mon café.

 

Pour payer en roues, encore faut-il en avoir. À Marseille, Aix, Salon, Arles, Sisteron ou Orange, des associations en assurent la gestion. Adhérer est la première étape du processus car « une monnaie locale, complémentaire et citoyenne ne peut circuler qu’entre les adhérents d’une association », met en avant SEVE04, l’association qui

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite