Fermer

Le froid, un ami qui vous veut du bien

 

Par Marie de Ménibus

 

Recroquevillés dans nos blousons, les mains serrées au fond des poches, on fuit le froid. Il nous effraye. Pourtant, ses bienfaits sont innombrables, au point que la médecine s’en empare. Il suffit simplement de l’accueillir et, pourquoi pas, d’aller à sa rencontre. C’est ce que je fais depuis 15 ans en me baignant en mer chaque hiver dans une eau qui flirte avec les 12°. Une addiction dont je ne peux me passer.

 

Le froid positif ? Difficile à croire quand, depuis l’enfance, on nous répète en boucle : ‘’couvre-toi, tu vas prendre froid’’. Comme s’il représentait un risque à ne jamais prendre. Comme s’il nous exposait à un danger. N’utilisons-nous pas d’ailleurs cette expression : ‘’tu vas attraper la mort ?’’. Cette mise en garde d’apparence bienveillante a renforcé chez nous l’idée de notre incapacité à nous adapter aux changements de température. Et notre posture – tête rentrée, épaules soulevées, muscles contractés – amplifie la sensation de froid.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite