Fermer

À la Saint Marcel.le, les esprits étincellent !

 

On a parlé écologie, éducation, recherche, solidarité. Des post-it ont rejoint le mur à idées et les idées, arrosées au pastis bleu, ont poussé. La roue des Philosophes Publics a tourné. On a évoqué avec vous les projets de notre média de solutions. C’était hier soir, nous avons fêté la Saint Marcel.le à La cité de l’agriculture, avec nos lecteurs. Retour en images (avec les photos de Jean-Pierre Vallorani) et en quelques mots.

 

À la Saint Marcel.le, les esprits étincellent ! 1Maître de cérémonie inspiré, Olivier de Lagarde, chroniqueur à France Info, a animé un show concis mais bien rempli. La première mise en lumière assortie de remerciements pour son accueil chaleureux a été pour Marion Schnorf, impeccable directrice de la cité de l’agriculture. Celle-ci a notamment rappelé les enjeux d’une agriculture urbaine vertueuse, à retrouver dans l’article qui lui a été consacré hier.

À la Saint Marcel.le, les esprits étincellent ! 2Puis la chef de bande des journalistes de Marcelle, Nathania Cahen, a fait un rapide survol de cette aventure collective : « un plaisir intact et partagé par tous, de belles rencontres au cœur de nos 75 articles, et la satisfaction d’échanger avec des lecteurs impliqués. Les abonnements ne se tarissent pas mais il en faut davantage encore pour que Marcelle ait les moyens de ses ambitions. Parlez de notre média autour de vous ! »

Le live-journalisme avait plu au public du Merlan, en septembre dernier ? On a remis le couvert ! Deux articles à paraître ont été évoqués hier dans des questions-réponses toniques.

Le poids de nos poubelles

À la Saint Marcel.le, les esprits étincellent ! 3Dans un bel enthousiasme, Guylaine Idoux, a choisi de jouer les journalistes-cobayes en rejoignant le « Défi Familles » de « Zero Waste », six mois de formation et d’accompagnement pour faire maigrir sa poubelle (prochain épisode le 30 janvier). Ce soir, elle nous a permis de mieux comprendre les objectifs de cette ONG. Fiona Cosson, responsable de Zero Waste Marseille a précisé en quoi la démarche zéro déchet constitue une première étape -cruciale- vers la nécessaire transition écologique.

La rhétorique du taulard

À la Saint Marcel.le, les esprits étincellent ! 4De son côté, Marie de Ménibus a interpellé Bruno Palazzolo, fondateur des Toastmasters Marseille, club spécialisé dans la prise de parole en public et le leadership. Il intervient depuis septembre au SAS (Structure d’Accompagnement vers la Sortie) de la prison des Baumettes auprès des détenus condamnés à moins de deux ans de peine ou en fin de peine. Il nous a expliqué que loin d’être des caïds, les détenus croisés ont une estime et une confiance en soi faibles. Et un rapport à l’expression orale difficile. En 10 séances, il leur apprend à maitriser le regard, la voix mais aussi la posture. Et à construire un discours avec clarté et assurance. L’article complet sera en ligne vendredi.

De la responsabilité individuelle

À la Saint Marcel.le, les esprits étincellent ! 5Puis armés d’un pastis bleu (merci à la Liquoristerie de Provence), les uns et les autres ont ensuite lié connaissance. Parfois en compagnie des Philosophes Publics. Avec sa roue multicolore, leur table ne manquait pas de couleurs. « Ni d’idées, complète Marc Rosmini qui a animé cet atelier avec deux consœurs et un confrère. Celles et ceux qui sont venus dialoguer avec nous, en partant de leurs expériences professionnelles respectives, ont interrogé plusieurs concepts. Parmi À la Saint Marcel.le, les esprits étincellent ! 8ces derniers, celui de responsabilité a dominé les débats. Comment faire la part entre responsabilité individuelle et collective ? Qu’est-ce qui relève ou pas de la responsabilité politique ? Sans avoir fait le tour de ces problèmes complexes, nous avons dessiné ensemble quelques perspectives. Nous aurons, bien sûr, l’occasion de creuser les sillons qui ont été esquissés lors de cette belle Ste Marcelle. » Une tribune restituera prochainement la teneur et la portée de ces échanges.

Vos idées et nos questions

À la Saint Marcel.le, les esprits étincellent ! 6En face, le mur à idées a vu fleurir quelques post-its. On nous suggère des reportages sur Uriopss Paca (cette fédération régionale créée en 1947, regroupe plus de 348 fédérations et associations de solidarité), sur l’Imera (l’Institut méditerranéen de recherches avancées), Enercoop (le premier fournisseur d’électricité verte), le mouvement Colibris, le Paysan urbain (une nouvelle ferme urbaine qui pratique l’agroécologie à Marseille), des collections de vêtements éthiques…

Ceux qui ont pris le temps de répondre à notre petit questionnaire (vive le SAV !) ont dit apprécier chez Marcelle son objectivité, sa curiosité, l’originalité des thèmes traités, sa positivité, son ton, son indépendance, sa couleur verte, le concept, les réflexions citoyennes, l’écriture. Marcelle aurait-il des défauts ? « Pas encore » revient sous tous les stylos. Merci. Certains préfèrent que Marcelle se rappelle à leur bon souvenir tous les matins, d’autres pensent que le week-end, c’est suffisant. Comment couper la poire en deux ?

Il est tard, la rédaction va se coucher. Merci aux petites mains fidèles et dévouées qui accompagnent nos événements (Marie, Laurence, Carine, Marie-Laure, Malik, Florence, Nathalie…). Merci à vous tous qui nous lisez. Surtout, continuez ! @

 

*Vous pouvez feuilleter ici l’album photo de la soirée*

À la Saint Marcel.le, les esprits étincellent ! 7