Fermer

Donner un peu de temps à ceux qui ne voient plus

Par Agathe Perrier

Journaliste

1,7 million de Français sont aveugles ou présentent des problèmes de vue. Un handicap de naissance ou qui survient brutalement, généralement avec l’âge. Cette rupture est souvent difficile à vivre au niveau personnel, à fortiori dans une société peu adaptée au handicap. L’association Valentin Haüy (prononcer « A-U-I ») en a fait son cheval de bataille depuis plus d’un siècle. Intriguée, je me suis rendue dans les locaux de l’antenne marseillaise.

 

Voir. Quoi de plus naturel pour le commun des mortels. Observer, contempler, admirer. Mais quand la réalité s’assombrit au fil des jours, il faut l’accepter, et en même temps s’adapter. « Il paraît qu’on n’est jamais complètement dans le noir », souffle Michèle, le regard perdu. Atteinte de DMLA, acronyme de Dégénérescence maculaire liée à l’âge, elle bascule petit à petit vers une pénombre inéluctable. Pour se préparer et s’acclimater, elle a adhéré depuis plusieurs années à l’association Valentin Haüy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite