Fermer

Les plastiques biodégradables, vraie alternative ou fausse solution ?

 

Par Hervé Vaudoit, journaliste

 

Développés par plusieurs entreprises depuis une vingtaine d’années, les plastiques biodégradables continuent de diviser écolos pragmatiques et fondamentalistes. À l’heure où la pollution engendrée par les plastiques conventionnels scandalise une part croissante de la population, ces matériaux a priori plus respectueux de l’environnement peuvent-ils contribuer à une solution durable ? La bataille se joue actuellement au niveau législatif.

En publiant, mardi 5 mars, son rapport sur la pollution plastique en Méditerranée, le WWF (1) n’a certes rien révélé de nouveau ou de fracassant, sinon que le cataclysme en cours poursuivait gentiment sa route en direction du pire.

Au-delà des constats et des projections alarmantes que soutiennent les statistiques égrenées par les scientifiques, ce qui secoue le plus à la lecture de ce rapport, c’est l’espèce de résignation qui semble accompagner chaque nouvelle mouture de cette litanie chiffrée. L’envahissement de la terre, des mers et des organismes par les plastiques de toutes tailles serait-il vraiment inéluctable ? L’humanité s’est-elle pour de bon condamnée à cohabiter avec ces matériaux qu’elle a créés et qui, pourtant, la menacent très sérieusement ?  Bien sûr que non ! N’en déplaise à Angela Merkel, il existe toujours une alternative.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite