Fermer

Coco Velten, c’est qui celle-là ?

Par Nathania Cahen

Journaliste

On est bien d’accord : dire que Coco Velten est un nouveau tiers lieu ne rime pas à grand-chose. D’où l’idée d’éclairer vos lanternes sur l’origine et l’usage de ce labyrinthe de 5 000 qui ouvre ses portes pour trois ans, en plein cœur de Marseille. Je l’ai visité et rencontré les premiers locataires.

 

Coco Velten, c’est qui celle-là ? 5Procédons par ordre. Qu’est-ce qu’un tiers lieu ? Ce terme de sociologie désigne un lieu de sociabilité qui n’est, ni la demeure (le premier lieu) ni le lieu de travail (le second lieu). C’est un lieu de relation, de médiation et d’innovation, d’émergence pour des significations nouvelles (Laurence Dahan-Gaida, Logiques du tiers : littérature, culture, société, Presses Univ. Franche-Comté, 2007). En 1989, le sociologue américain Ray Oldenbourg le définit comme un lieu où l’on prend plaisir à se rassembler, où l’on tient des conversations, où l’on échange : agora publique ou privée, lavoir, ou café du commerce !

Coco Velten, c’est qui celle-là ? 2Sauf que celui-ci sème le trouble avec un cocktail spécial qui contient du logement, du bureau et tous les ingrédients cités plus hauts. Pour autant, Coco Velten n’est pas inconnu de tous puisque nous en avons parlé par bribes dans nos articles sur le Lab Zero et Yes We Camp, qui co-portent ce projet avec le groupe SOS et l’accélérateur Marseille Solutions. Son modèle, c’est Les Grands voisins, projet parisien qui a coché toutes les cases et attaque sa saison 2.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite