Fermer

Les chevaux pour soulager les corps et les maux

Par Agathe Perrier

Journaliste

Un programme de recherche action mené à Marseille porte sur l’impact positif de l’activité physique sur la qualité de vie de personnes atteintes de fibromyalgie, une maladie chronique. Parmi les pratiques proposées, une est particulièrement plébiscitée : l’équithérapie. Je suis allée voir de plus près comment le cheval peut aider ces malades…

 

Perché sur les hauteurs du quartier des Caillols, dans le 12e arrondissement de Marseille, le centre équestre Orloff est un havre de paix. L’urbanisation lui a grignoté des terrains au fil du temps, mais il reste suffisamment de place pour que la soixantaine de chevaux qui vit là ait de quoi se dégourdir les jambes. Ce jour-là, Popeye et Skyline sont réquisitionnés pour Mouna et Alix ! À voir les deux femmes brosser, équiper et diriger leurs montures, il est difficile de remarquer le mal dont elles souffrent. La fibromyalgie est pourtant bel et bien là.

« C’est une maladie neuro-inflammatoire que l’on ne connaît encore pas suffisamment », indique Stéphanie Ranque-Garnier, médecin au sein du Centre d’évaluation et de traitement de la douleur (CETD) de l’hôpital de la Timone. Elle se caractérise majoritairement par des douleurs diffuses et permanentes, une fatigue importante qui ne passe pas, voire s’aggrave avec du repos, un sommeil non réparateur et des troubles cognitifs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite