Fermer

Triathlon de l’extrême au nom des océans

 

Impressionnant. L’objectif du marseillais Brice Bonneviale était de relier Londres-Paris. Il est en passe de remporter son défi. Parti ce samedi à 20h30 depuis Marble Arch, à Londres, il a rallié les 140 km jusqu’à Douvres (18h en course à pied), enchaîné avec 34 km jusqu’à Calais (21h50 de natation, épreuve terminée cette nuit vers minuit et demi). Depuis 8h08 ce matin, il avale en vélo les 290 km qui le séparent de Paris et atteindra sans doute dans la nuit l’Arc de Triomphe, étape ultime de son enduroman Arch2Arc. Plus qu’un exploit sportif, cet homme de 48 ans veut sensibiliser le public à la préservation du milieu marin et soutient le fonds de dotation Pure Ocean, à qui il reversera l’intégralité des dons. On peut l’aider en achetant pour 50 euros un km, et suivre son périple ici.

Triathlon de l’extrême pour protéger les océans : Marble Arch 2 Arc 1

Pure Ocean est une association qui accompagne des projets innovants pour mieux comprendre et protéger la biodiversité marine. Elle soutient, par exemple, ‘’Polaris’’, un projet de Septentrion Environnement qui mobilise les plongeurs-citoyens pour récupérer des données sur l’état des fonds marins (poissons, algues…).

Ce fonds favorise également les échanges entre les experts des océans, les chercheurs, les entreprises et toute personne intéressée par la protection des océans. Et sensibilise le public autour d’événements sportifs labellisés ‘’Race for Pure Ocean’’ pour alerter sur la situation des écosystèmes marins fragiles. Derniers en date, à Marseille, le Défi Monte-Cristo de nuit, relevé par 50 nageurs vendredi dernier. Et le triathlon de l’extrême de Brice Bonneviale. L’intégralité des fonds levés est reversée à Pure Océan. ♦

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?