Fermer

Cap sur les études supérieures pour les élèves de la CPES

Par Agathe Perrier

Journaliste

[Au fait !] L’année s’est terminée il y a quelques semaines pour les 15 élèves de la promo 2018-2019 de la CPES (Classe préparatoire aux études supérieures) du lycée professionnel Artaud, à Marseille. Et avec elle, le moment de connaître leur affectation pour l’année prochaine.

Bonne nouvelle : tous ont été acceptés dans une formation. Six continueront en CPGE (Classe préparatoire aux grandes écoles), la suite logique de leur année de remise à niveau. Ce sera notamment le cas de Chams, que nous avions suivi lors de notre reportage ci-dessous. Les autres vont bifurquer vers un BTS ou vers l’université. Quant à Thomas, passé par la CPES il y a deux ans, il a été admis dans une école d’ingénieurs. Une vraie réussite pour ce jeune homme, scolarisé en classe ULIS depuis la primaire (dispositif qui permet la scolarisation d’enfants en situation de handicap).

La CPES est en repos jusqu’à la rentrée prochaine, où elle accueillera une nouvelle génération d’élèves issus de bac pro. Une seule place reste à pourvoir pour le moment, sur les 20 généralement ouvertes. Seul bémol : cette future promotion risque bien, comme celle de cette année, d’être encore une fois 100% masculine.

L’article Du bac pro aux grandes écoles, il n’y a parfois qu’une prépa avait été publié le 31 janvier. À lire ici.

Du bac pro aux grandes écoles, il n’y a parfois qu’une prépa