Fermer

Un forum pour dessiner Autrement le monde économique. Vraiment ?

 
Photo @T.vaudé-pressvox

Par Paul Molga, journaliste

Vendredi c’est ravioli ! La recette est connue mais l’Union pour les Entreprises des Bouches-du-Rhône qui organise demain à Kedge Business School son grand rendez-vous économique de la rentrée, entend la cuisiner différemment. Avec, en chef de brigade, Johan Bencivenga.

Pour renouveler le genre qui s’essouffle en bises de retrouvailles post-estivales après 19 éditions, l’UPE13 fait venir un ministre, de jeunes pousses des quartiers aux dents longues, quelques penseurs aux neurones bien aiguisés, une star décatie du petit écran et le parterre habituel des managers et chefs d’entreprises du département, autour d’un adverbe un brin érodé, « autrement ». Ces nouveaux ingrédients suffiront-il à relever la sauce et provoquer le sursaut de papilles (et de conscience) pour produire, encadrer et gérer différemment les entreprises dans lesquelles les nouvelles générations tentent de se faire une place ? J’ai posé la question à l’organisateur en chef de ce bain de jus de crâne, Johan Bencivenga. Je connais bien ce quadra dont j’ai observé avec attention l’éclosion publique. On a souvent discuté, parfois de rien, beaucoup de tout, au point de se tutoyer désormais. C’est un garçon perméable aux nouveaux concepts en dépit d’un héritage industriel passéiste. Mais prudence : la vieille dame qu’il dirige – l’UPE 13 – a 150 ans cette année et c’est dire si elle connaît les vieilles recettes du militantisme syndical…

 

L’organisation patronale que tu diriges célèbre cette année 150 ans de réflexion, d’action et de lobbying pour organiser (et parfois harmoniser) les interactions entre l’entreprise et la société, et c’est un adverbe volontairement percutant – « Autrement » – qui vient ponctuer sa rentrée économique. On serait tenté d’y voir une injonction…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite