Fermer

Dompter la ménagerie de nos émotions

Par Marie Le Marois

Journaliste

Je suis contrariée. Enfin, je crois. Difficile de mettre des mots sur ses émotions. Mais tellement important quand je vois mes fils se frapper ou s’insulter, faute d’exprimer les leurs. Et si on apprenait tous à décoder et apprivoiser nos émotions ? Pour mieux vivre ensemble. C’est la mission que s’est fixée Sophie Le Millour, sophrologue et créatrice de l’atelier La Bulle des émotions. Reportage à la Maison pour Tous de Bonneveine, à Marseille, avec dix enfants de 5 à 11 ans. Et interview de la thérapeute.

 

Ils sont assis en cercle sur des petites chaises. Cinq filles et autant de garçons. Au centre, cinq émotions dans des bulles, représentées par des émoticônes de couleur. Ici, on n’apprend pas à jouer au piano ou maîtriser l’entrechat. Mais à ‘’identifier son ressenti’’, dans son corps et sa tête. Joie, colère, tristesse, peur, sérénité, cinq émotions et autant de déclinaisons. Pour y parvenir, il s’agit de se connecter avec son corps. Pas facile avec huit heures d’école dans les pattes. D’ailleurs trois des garçons sont ultra excités. Un contraste saisissant avec certaines fillettes ultra timides.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite