Fermer

Un pompier social pour les familles d’enfants hospitalisés

Par Nathania Cahen

Journaliste

Photo @AP-HM

L’association Pour le fil d’Ariane s’efforce d’alléger le quotidien des familles d’enfants hospitalisés avec une aide rapide et sur mesure. Elle compte une quinzaine de bénévoles, mais c’est avant tout Alexia Belleville, sa fondatrice, qui l’incarne. Pugnace et attentive, elle sait notamment mobiliser artistes et sportifs autour de défis à même de financer ses projets.

 

Un pompier social pour les familles d’enfants hospitalisés 3
Photo @AP-HM

« En 2002, j’ai beaucoup séjourné à l’hôpital au côté d’un fils malade. J’y ai rencontré des familles en difficulté, déstabilisées financièrement, moralement ou dans leur organisation en raison de l’hospitalisation d’un enfant. Un papa qui dormait dans sa voiture, un couple déboussolé qui venait des Alpes, une maman qui n’avait pas les moyens de prendre chaque jour le train depuis Toulon, une autre qui ne mangeait pas et, pendant ce temps, des frères et sœurs dépassés par leurs devoirs, sans mode de garde, sans aide à la maison », se remémore Alexia Belleville. L’idée qui lui vient alors n’est pas de doublonner avec les dispositifs existants autour de l’AP-HM (Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille), « car beaucoup de bénévoles intervenaient déjà auprès des enfants malades. Ce qui manquait, c’était une aide concrète, rapide et sur mesure pour le reste de la famille, le temps qu’elle s’organise ». Pour le fil d’Ariane voit le jour en 2005.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite