Fermer

En 2020, explorer plus loin le champ des possibles

Par Nathania Cahen

Journaliste

16 mois déjà que Marcelle existe dans le paysage des médias. 16 mois déjà que notre équipe trace sa route avec optimisme et constance. Que la rédaction égrène au quotidien solutions, aventures humaines et engagements de toutes natures. C’est intéressant, réconfortant, positif, nous dites-vous. Tant mieux, car nous n’avons pas l’intention d’en rester là !

 

Que souhaiter pour Marcelle en 2020 ?

Avoir de plus en plus de lecteurs même si nous sommes fiers d’afficher que l’an passé, nos articles ont été lus par 52 400 personnes. Près de 500 d’entre elles se sont abonnées et 120 se sont impliquées en devenant lecteurs-actionnaires de Marcelle.

Avoir de plus en plus de journalistes, dans la région mais désormais surtout dans le reste la France. Des professionnels travaillant dans des médias très divers, qui croient dans les valeurs de cette forme de journalisme.

Asseoir un modèle économique innovant et stable, sans publicité, qui repose sur des lecteurs et des mécènes convaincus qu’un média de solutions mérite d’être accompagné. Merci au Fonds Épicurien, au CEA Cadarache, à Rush On Game, à Tenergie, au FRAC. Et bienvenue au MUCEM et à l’AP-HM.

 

Quelles sont nos envies ?

Poursuivre notre rôle de passeurs d’idées. Coller au plus près de vos attentes et des sujets qui vous mobilisent. Sans verser dans une bien-pensance naïve ni dans un optimisme béni-oui-oui. Veiller à des reportages fouillés, des propos équilibrés, variés et qualitatifs. Offrir à nos abonnés des moments privilégiés, comme la visite en avant-première de la nouvelle exposition du FRAC Provence à la mi-février. Dépenser à bon escient la subvention accordée par le ministère de la Culture pour notre projet technologique : à la rentrée prochaine, nous avons la prétention de devenir le premier média français totalement interactif dédié à une large communauté de pensée mais aussi d’action. Rien que ça !

 

Soyez prêts à nous accompagner !

Et soutenez-nous en vous abonnant, en relayant nos articles, en parlant de notre média. Car c’est avec vous que nous multiplierons ces liens, ces passerelles, et poursuivrons l’exploration du champ des possibles.

Très bonne année à tous !