Fermer

Dans les bras d’Amma

Par Paul Molga

Journaliste

photo @Embracing the world

La célèbre « free-hugeuse » est passé par Marseille cet hiver. En dépit de mes réserves, j’ai plongé dans ses fines étoffes et cela ne m’a pas laissé indifférent…

 

J’ai longtemps hésité à me jeter dans les bras d’Amma. SansDans les bras d’Amma doute trop cartésien (je suis journaliste économique et scientifique) pour croire que les « free hugs » (ndlr – à traduire par étreintes ou câlins gratuits) délivrés par cette Indienne, figure spirituelle contemporaine et fondatrice de l’ONG Embracing The World en 1975, puissent avoir le moindre effet sur moi. J’ai lu beaucoup à son sujet, surtout les articles polémiques qui jugent son initiative parfois sectaire. J’y trouvais matière à satisfaire un esprit critique hérité de mon « enseignement des lumières » et d’une carrière dans un quotidien réputé pour sa foi dans les faits…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite