Fermer

Mon correspondant a 90 ans !

Par Agathe Perrier

Journaliste

Rose-Marie entourée de ses deux correspondants, Océane et Anthony © AP

26 élèves de 5e du collège Lakanal d’Aubagne entretiennent une correspondance. Rien d’exceptionnel jusque-là. Sauf que ces échanges concernent non pas des ados de leur âge, mais des seniors ! Une initiative de leur professeure de français pour travailler leur orthographe et rompre par la même occasion la solitude des personnes âgées. Et tout le monde s’est pris au jeu.

 

Un petit groupe dans un des couloirs du collège Lakanal dénote en ce mardi après-midi. Dans le brouhaha ambiant, la petite vingtaine d’hommes et de femmes semble un peu perdue. « Crie pas », lance un adolescent à une de ses camarades (trop) bruyante. « Y’a des vieux » – on regrettera juste le manque d’élégance de ce jeune homme.

Si ces seniors sont là, c’est afin de rencontrer pour la deuxième fois leurs correspondants. Un collégien, parfois deux, avec lequel ils échangent depuis leur première entrevue en octobre. « Ça a été un moment magique », se souvient Murielle Godin, professeure de français à l’origine de ce contact intergénérationnel. « Cette classe d’habitude turbulente a été transformée. Les élèves étaient devenus des enfants avec des papis et mamies. On a senti aussi beaucoup d’émotions chez les seniors ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite