Fermer

C’est quoi au juste la biodiversité ?

Par Marie Le Marois

Journaliste

Biodiversité. Le mot est employé à tout-va, au point parfois de perdre son message essentiel : elle est vitale pour notre survie, mais sérieusement menacée. Sa protection est donc l’enjeu majeur de notre siècle. Marseille accueille justement le premier salon grand public sur la biodiversité le 8 février, avant le Congrès Mondial de la Nature en juin. Le bon timing pour rencontrer Deborah Pardo, scientifique spécialiste de la protection de la biodiversité. Elle revient d’un mois en Antarctique, chez les manchots.

 

« La biodiversité ? C’est tout ce qu’il y a autour de nous qui n’est pas fabriqué par l’homme : les animaux, les végétaux mais aussi l’habitat », résume Deborah Pardo. Cela concerne tout le vivant, c’est-à-dire « ce qui peut se reproduire ». Y compris les bactéries, les virus, les champignons, les herbes. Et bien-sûr, l’Homme. L’habitat (ou écosystème) est également concerné car il est constitué d’un ensemble d’organismes vivants qui entrent en interaction. La conservation des espèces animales et végétales ne peut se réaliser que si leur habitat l’est aussi : « banquise antarctique pour les manchots empereurs, montagne à plus de 800 mètres d’altitude pour les chamois avec des zones de relief et de forêt… », explique la scientifique, docteure en écologie.

 

Diversité entre les espèces, diversité au sein des espèces et diversité des habitats

C’est quoi au juste la biodiversité ? 2
La région Sud compte 235 espèces d’oiseaux nicheurs dont 82 espèces menacées comme l’aigle de Bonelli.

La biodiversité intègre plusieurs niveaux d’organisation : diversité entre les espèces, diversité au sein des espèces et diversité des habitats. Comme le chamois, de nombreuses espèces animales évoluent dans plusieurs habitats différents. Préserver la biodiversité est indispensable. Elle fournit l’air que l’on respire (plantes), l’eau et la nourriture que l’on consomme (plantes et animaux), les vêtements qui nous couvrent (plantes et animaux). « Elle est d’autant plus stable et renforcée qu’elle regroupe une plus grande variété de milieux et d’espèces. Plus cette variété s’amenuise, plus la biodiversité se fragilise », insiste-t-on à l’Agence Régionale Pour l’Environnement – Agence régionale de la biodiversité (ARPE-ARB).

 

Entre 5,5 millions et 20 millions d’espèces dans le monde ?

Il est difficile de savoir combien d’espèces existent sur terre puisque la majorité reste encore méconnue. Selon le site Conservation Nature, l’estimation oscille entre 5,5 millions et 20 millions. Mais seules un peu plus de 1,5 million d’espèces sont connues actuellement. La France métropolitaine héberge 4 900 espèces de plantes endémiques (locales) dont 429 menacées d’extinction. Elle accueille également 950 espèces vertébrées dont 199 espèces menacées d’extinction, et 39 738 invertébrées. Quant aux habitats, ils sont très riches mais fortement fragilisés : forêts, landes, zones humides, eaux douces, rochers, habitats côtiers…. PACA est un haut lieu de biodiversité animale et végétale. Mais elle est également un « hotspot », c’est à dire une région qui possède une forte richesse d’espèces endémiques (locales) et en même temps une biodiversité menacée (voir chiffres dans bonus).

 

Le taux d’extinction des espèces atteint un niveau sans précèdent et s’accélère

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite