Fermer

Renforcer son système immunitaire pour contrer le virus 

Par Marie Le Marois

Journaliste

Pour maximiser les chances d’échapper au coronavirus Covid-19, il est préférable d’avoir un système immunitaire en bonne santé. C’est en quelque sorte notre garde du corps : il identifie les menaces extérieures (bactéries, virus, champignons…) et les combat au coup par coup, avec son arsenal de défenses. Explications avec Dr Guillaume Fond, psychiatre et docteur en psycho-immunologie, chercheur et auteur à l’Université Aix-Marseille.

 

C’est quoi exactement le système immunitaire ?

« Le système immunitaire est un réseau d’éléments coordonnés qui est capable d’identifier les corps étrangers – ‘’le non-soi’’ -, de donner l’alerte et de les détruire (parfois à tort, comme dans le cas des maladies auto-immunes ou le rejet des greffes d’organe). Les cellules impliquées dans la défense contre les virus sont majoritairement les lymphocytes (appelés communément globules blancs) ».

 

Comment fonctionne-il ?

Brouillon auto 63« Il existe deux systèmes de défense :

L’inné ou naturel qui permet de défendre rapidement notre corps d’une agression de façon générale. Vous vous plantez par exemple une écharde dans la peau avec des bactéries. Se déclenche alors une inflammation qui produit une réaction immédiate : les macrophages –  les cellules à tout faire – « mangent » les bactéries.

L’adaptatif qui s’ajoute au premier système. Ses réactions mettent davantage de temps mais sont plus ciblées et intenses. Le corps identifie le ‘’non soi’’ et sa nature grâce à ses cellules dendritiques. Puis déclenche des lymphocytes spécifiques. Ces derniers vont fabriquer des anticorps qui vont se fixer sur l’agent pathogène et le détruire. Une partie d’entre eux garde en mémoire l’attaquant, ce qui leur permet d’agir rapidement s’il survient à nouveau. Mais s’ils ne le connaissent pas, comme le coronavirus, ils mettent davantage de temps à agir ».

 

Faut-il le booster en cas d’épidémie ? 

« Normalement non : la plupart des systèmes immunitaires fonctionnent bien et nous ne connaissons pas les critères d’un système immunitaire en bonne santé. On sait en revanche qu’il peut être altéré par les maladies chroniques (diabète, problème cardio-vasculaires…), le tabagisme, l’alimentation inflammatoire, la carence en vitamine D en hiver…»

 

Vos conseils ?

Renforcer son système immunitaire par contrer le virus « Un bon sommeil, une bonne alimentation (sans produits transformés, pauvre en sucres rapides, riche en légumes et légumineuses), de l’activité physique, de la vitamine D qui est un modulateur du système immunitaire. Et surtout pas de tabac et le minimum de stress. La panique est non seulement improductive mais crée également du stress qui altère le système immunitaire ».

 

Booster son système immunitaire en 5 points

 

1/Prendre des nutriments pour aider les différents éléments du système immunitaire à bien fonctionner

Renforcer son système immunitaire par contrer le virus  1Voici ma médication validée par mon médecin (à valider avec le vôtre ou votre pharmacien). À acheter en pharmacie, bio si possible.

Extrait de Pépins de Pamplemousse (en gouttes). L’EPP, riche en vitamine C et bioflavonoïdes, est particulièrement bien assimilé par notre organisme. Il intervient aussi sur l’équilibre bactérien de l’intestin en limitant les bactéries indésirables sans bouleverser l’équilibre naturel de la flore.

– Acérola – dit aussi cerise des Antilles (1 comprimé à prendre, de préférence le matin). Comme l’EPP, elle est riche en vitamine C et bioflavonoïdes.

– Gelée royale (fraîche, en ampoule ou gélule). Fabriquée par les abeilles pour nourrir les larves et la reine, elle est un super aliment en raison de ses composés très efficaces pour tenir les virus à distance : vitamines, acides aminés, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels et lipides.

Propolis (pure, en huile essentielle…) à ingérer. Cette résine, composée de vitamines, oligoéléments et flanovoïdes, est produite par les abeilles pour protéger leur ruche des bactéries et des virus. Et donc nous aussi.

– Cuivre or et argent (comprimé ou ampoule à prendre à jeun ou à distance des repas). Le cuivre est à la fois antiviral et antibactérien, l’or stimule l’action des globules blancs et l’argent est plutôt bactéricide.

– Et aussi… Vitamine D et Zinc conseillés pour les + de 60 ans

 

2/Se tourner vers l’aromathérapie comme immunostimulant

Brouillon auto 65Huile essentielle de Ravintsara – camphrier de Madagascar – est la reine des immunostimulants. Grâce à ses principes actifs, elle a une activité antivirale, stimulante pour l’immunité, décongestionnante et expectorante. À prendre en inhalation, par voie cutanée (à mélanger avec huile végétale) et/ou orale (3 gouttes diluées dans du miel ou huile végétale). Femmes enceintes et enfants de moins de 3 ans, demandez conseil à votre pharmacien.

Vous pouvez le coupler avec du Tea tree et du Laurier noble.

 

3/Manger sainement pour ne pas fatiguer l’organisme

Plus un repas est lourd, plus la digestion va être difficile, plus la dépense en énergie sera importante. Or 60 à 70% de nos cellules immunitaires sont nichées dans nos intestins (lire plus avec notre article sur le microbiote intestinal ici). « Effectivement, une alimentation inflammatoire va mobiliser le système immunitaire autour des intestins, il ne pourra pas se défendre efficacement contre d’autres infections », ajoute le Dr Guillaume Fond. Raison pour laquelle notre alimentation est très importante. Il est préférable ainsi d’éviter les aliments transformés, la junk food, les aliments riches en sucre et graisses saturées. On privilégie les légumes et fruits bio et de saison, les oléagineux, les céréales complètes, les poissons gras, la viande blanche.

 

4/Supprimer tout stress pour ne pas affecter notre système immunitaire

Il est prouvé que trop de stress affaiblit ses défenses immunitaires. On pense à faire de longues respirations, de la cohérence cardiaque, de la méditation pleine conscience, du hata yoga. On évite de regarder trop les informations en continu et on se recentre. Sur soi, sa famille, sa maison.

 

5/Avoir une activité physique douce et régulière pour activer le système immunitaire.

En agissant sur le bien-être moral et physique, l’activité physique sans excès permet de lutter contre le stress. Mais pas que : elle facilite la circulation sanguine et permet donc aux globules blancs fixés sur la paroi des vaisseaux sanguins de circuler plus efficacement. « Et donc de renforcer les défenses immunitaires. C’est ce qu’on appelle la démarginalisation », souligne le Dr Guillaume Fond. ♦

 

* Le FRAC Fonds Régional d’Art Contemporain parraine la rubrique « Société » et vous offre la lecture de cet article dans son intégralité *