Fermer

Je suis chez moi – Jour 7

Illustration Marie de Buttet

Nous relayons ce journal piquant, « expérience individuelle d’un événement collectif et imprévu », mano a mano entre l’auteur Éric Foucher et l’illustratrice Marie de Buttet*. Aux mots du premier répond l’illustration de la seconde. Comme au loto, nous tirons un numéro au sort, le dimanche.

 

Jour 7 – La vie en survêtement

Il passait ses journées en caleçon et vieux t-shirt et enfilait un jean pour les rares moments de représentation. Cela se limitait aux rendez-vous des applaudissements pour le personnel soignant de 20 heures et à aller descendre les poubelles en bas de l’immeuble. D’autres qu’il avait pu apercevoir furtivement aux fenêtres avaient opté pour le pyjama ou le survêt’, celui qu’ils enfilaient par le passé pour traîner à la maison et qui était devenu par la force des choses leur nouvel uniforme. Il se demandait si les cailleras qui tenaient le mur de longue en survêtement enfilaient elles le costard maintenant qu’elles étaient confinées, juste pour changer.
Il enviait les personnes qui même dans ces moments d’isolement avaient l’élégance de bien s’apprêter, comme une belle italienne dans un village pauvre des Pouilles à l’après-guerre. Il ne savait pas exactement pourquoi cette image lui venait à l’esprit mais le cinéma néo-réaliste d’après-guerre devait y être pour quelque chose. Le fait que ces actrices inspiraient plus de désir que de pitié ne devait pas y être étranger aussi en cette période de disette sexuelle ♦

 

  • Les Auteurs  – Éric Foucher : papa singulier, éditeur, rêveur, écriveur d’histoires que certains trouveront drôles et d’autres pas. Marie de Buttet : maman plurielle, illustratrice sans artifice, elle croque son monde avec gourmandise sans prendre un gramme   
  • Les autres chroniques sont en ligne, sur Facebook.