Fermer

Bons plans, générosité et belles histoires

Photo Club de la Croisière Marseille Provence

– Pêle-mêle régulièrement complété avec vos informations – contact@marcelle.media

 

  • #LesCasserolesSolidaires – Une initiative du restaurant Les Jardins du Cloître, de son chef 2 fois étoilé Michel Portos et de son directeur Arnaud Castagnède : déjà 10 000 repas préparés par plus de 40 bénévoles et distribués aux plus démunis 7/7. L’action se poursuit et durera.

 

  • Le Club de la Croisière Marseille Provence a coordonné lundi une opération de récupération de vivres sur le port de Marseille avec MSC Croisières. Plus de 4 tonnes de denrées alimentaires ont ainsi été mises à disposition gracieusement par la compagnie et récupérées par les associations Banque Alimentaire et Croix-Rouge, ainsi que le Bataillon de Marins Pompiers de Marseille pour venir en aide aux plus démunis.

 

  • Lettres Tu n’es pas seul – permet de créer un lien entre les personnes isolées dans des établissements Bons plans, générosité et belles histoires 9comme EHPAD ou hôpitaux, et les personnes confinées chez elles via des lettres d’encouragement, de soutien, des histoires, des dessins… que ces dernières envoient. L’équipe a commencé cette opération il y a quelques jours et l’enthousiasme est au rendez-vous avec quelques hôpitaux et plus de 50 Ehpad déjà partenaires. Ils peuvent accéder à ces lettres via un dossier cloud, les imprimer et les distribuer à leurs patients/résidents régulièrement. Lettres, dessins…à envoyer à letrestunespasseul@gmail.com

 

  • La scène national du ZEF s’implique dans des actions d’entraide avec les cités voisines – 300 kits « J’aime rire » ont été ré-imprimés à destination du public des centres sociaux Agora, Flamants-Iris et la Maison des Familles et Associations de Font-Vert. Et 250 kits « du jardin à l’assiette » (composés d’une notice explicative comment faire germer des graines, une recette de cuisine, une enveloppe de graines à faire germer) ont été remis à l’ADDAP et Shebba pour la distribution des colis alimentaire à l’association des femmes du Plan d’Aou. La fabrication de masques a démarré : dans un premier temps 500 masques sont prévus dont une bonne moitié à destination de l’équipe du ZEF et de leurs proches familles.

 

  • Bons plans, générosité et belles histoires 6e-cinéma solidaire« Libre » de Michel Toesca lundi 4 mai à 20h15 sur la plateforme la Vingt-Cinquième HeureFilm documentaire de Michel Toesca. 1h40. 2018. La Roya, vallée du sud de la France frontalière avec l’Italie : Cédric Herrou, agriculteur, y cultive ses oliviers. Le jour où il croise la route des réfugiés, il décide, avec d’autres habitants de la vallée, de les accueillir, leur offrir un refuge et les aider à déposer leur demande d’asile… La rencontre en ligne avec Cédric Herrou suivra la diffusion du film, et sera donc partagée avec d’autres spectateurs de salles de cinéma Art et Essai du pays. Le principe ? Il faut résider à 30 km autour de l’Alhambra (Marseille) pour pouvoir acheter votre ticket. À noter : le Méliès à Port-de-Bouc participe aussi à l’aventure. Une partie de la recette (2 euros sur 5) sera versé à Emmaüs.

 

  • Les coursiers solidaires de Marseille : ce collectif de cyclistes bénévoles roule dans Marseille pour livrer les personnes vulnérables isolées. Bons plans, générosité et belles histoires 7Créé par Matteo, Nadia et Laurent, le principe est simple : les particuliers en demande d’aide ont juste à consulter la carte pour repérer le coursier le plus proche, à le contacter et prendre un arrangement avec lui en fonction de ses besoins.

 

  • Le karité, précieux pour les mains abîmées – Opération solidaire de Comme Avant (cosmétiques artisanaux, naturels et bio) : depuis le vendredi 3 avril, Bons plans, générosité et belles histoires 230 000 euros de dons ont permis d’envoyer aux infirmières et hôpitaux près de 6 300 crèmes au karité supplémentaires, cumulées aux 2 000 initialement offertes. Une Cagnotte Solidaire permet de participer à la collecte.

 

  • « Les 4 kilomètres des confinés solidaires » – Chaque semaine, une course pour soutenir les soignants de l’AP-HM sous forme de défi pour coureurs débutants, amateurs ou professionnels : parcourir 4 km en respectant les mesures de confinement. Une performance sportive hors du commun en cette période de confinement qui permettra de récupérer des fonds pour les Hôpitaux Universitaires de Marseille – AP-HM. Pour participer à cette course imaginée par Alain Minassian : s’inscrire sur le site Courir en France ; récupérer son dossard virtuel d’un coût de 4 euros (somme entièrement reversée au fonds de dotation des Hôpitaux Universitaires de Marseille : Phocéo) ; parcourir 4 km chez soi ou à moins d’un kilomètre de son domicile en effectuant des aller-retours par exemple. La participation est ouverte à tous quel que soit son lieu de résidence, jusqu’au 16 mai.

 

  • La Société de l’information psychiatrique (SIP) a réalisé deux albums pour soutenir les enfants et Bons plans, générosité et belles histoires 5leurs parents pendant la période actuelle. Le premier, Le coronavirus expliqué par ton pédopsychiatre, explique ce qu’est ce virus, comment il se transmet et les mesures de protection nécessaires (il existe aujourd’hui en 8 langues et en vidéo). Le second, La famille Cocotte-Minute et le coronavirus, évoque les risques de tensions voire de violence pendant le confinement, et quelques conseils pour faire diminuer la pression au sein des familles.

 

  • La Société Fada Bike Marseille, spécialisée dans les balades touristiques à vélo électrique s’est vue frappée de fermeture administrative comme de nombreuse autres pour cause de crise du COVID-19. Par effort de solidarité envers le personnel soignant, elle a décidé de proposer 40 vélos électriques au personnel travaillant dans les hôpitaux.

 

  • 10 tonnes de marchandises ont été récoltées par le Marché Marseille Méditerranée (anciennement MIN des Arnavaux) auprès des producteurs et des grossistes du site. Elles ont été distribuées le 20 avril dans les hôpitaux publics de la ville de Marseille.

 

  • Beaucoup d’entrepreneuses ont vu leur activité baisser pendant la période du confinement. Pour contrecarrer le sort, le podcast Les Cascadeuses, créé par Cindy Aunay, s’adapte et se transmute pour devenir une capsule audio solidaire « Sous la cascade ». Les femmes entrepreneuses de la région marseillaise et au-delà prennent le micro pendant 4 minutes pour montrer que le confinement n’est pas une fatalité. Bien au contraire ! De la contrainte, née la créativité.  Elles sont comédiennes, rédactrices, thérapeutes, designers… Écoutez-les chanter, raconter, déclamer, inspirer, improviser… pour diffuser leurs bonnes ondes.

 

  • Claire Bidart, Sociologue au LEST, réalise avec une équipe de chercheurs du CNRS, de l’EHESS et des Universités d’Aix-Marseille, Toulouse et Grenoble une grande enquête nationale sur les conditions du confinement et ses effets sur les liens sociaux et les solidarités. Cliquez ici.

 

  • Le collectif « Masques 04 »Des bénévoles de la région de Manosque ont déjà fabriqué et distribué plus de 2 000 visières à de nombreux professionnels de santé (infirmières libérales, Ehpads, hôpitaux publics, cliniques, médecins, chirurgiens-dentistes, cabinets médicaux, pharmacie, orthophonistes…). Un recueil des besoins d’urgences de terrain a été fait par des professionnels de santé en activité ce qui a permis d’être cohérent dans la répartition, et relayé par la Croix-Rouge Manosque dans la région. Un relai avec le CEA Cadarache a permis d’étendre la distribution aux Bouches-du-Rhône : infirmières de Venelles et Aix nord, médecins de Venelles, Meyrargues, Puyricard), Ehpads du Puy-Sainte-Réparade), dermatologues, kinés, pharmacies, labos…

 

  • #marseillesolidaire. Créée le 12 février par 4 « philantrepreneurs », la Fondation de Marseille a lancé avec la Fondation de France l’initiative #marseillesolidaire pour aider les plus fragiles à faire face à la crise actuelle. Objectif : mobiliser des fonds et les reverser aux associations et structures qui œuvrent pour parer aux urgences créées par l’épidémie. Particulièrement : logement, alimentation et éducation. Dons en ligne ou par virement.

 

  • Bons plans, générosité et belles histoires 1Petite bibliothèque de crise. Chaque vendredi pendant le confinement, la maison d’édition indépendante marseillaise Wildproject met un de ses ouvrages en libre accès. Cette semaine, c’est le recueil d’essais « Le sens des lieux » de Gary Snyder qui est proposé. Il offre une vue d’ensemble sur un demi-siècle d’écriture et de pensée. On y traverse tous les aspects marquants de la vie et des engagements de l’auteur – poète, bouddhiste zen, penseur versé en métaphysique, militant pionnier du mouvement écologiste et du bio-régionalisme. L’ensemble des ouvrages déjà mis à disposition est à retrouver en cliquant ici.

 

  • Depuis le début du confinement, l’équipe de la start-up marseillaise Mon Émile, qui propose d’ordinaire un service d’accompagnement personnalisé et local pour le bien-être des seniors, consacre son temps à aider les seniors en situation d’isolement. Concrètement, appuyée par des bénévoles, elle leur amène des courses, des médicaments, rompt leur isolement en facilitant la communication avec leurs familles par le biais d’outils numériques (Skype, WhatsApp, etc). Plus d’une centaine de volontaires se sont déjà mobilisés partout en France, soit 400 seniors aidés. L’association recherche toujours de nouveaux bénévoles ainsi que des dons pour mener à bien ses missions.

 

  • Bons plans, générosité et belles histoiresLa PME vauclusienne Juste Bio, leader français de la distribution en vrac de fruits secs, graines et légumineuses, s’est engagée en faisant don de 5 000 sachets de fruits secs aux équipes des cellules Covid 19 des centres hospitaliers de Carpentras et Avignon. Chaque geste compte pour soutenir ces héros anonymes qui, chaque jour, sauvent des vies.

 

  • L’entreprise marseillaise Maneo Senior lance une initiative pour créer du lien social entre les seniors et les plus jeunes. Il suffit simplement de lui envoyer dessins, mots, lettres, par mail (contact@maneosenior.fr). Ceux-ci seront redistribués auprès des structures d’Ehpad, de résidences séniors, d’infirmiers libéraux, de pharmaciens, de sociétés d’aide à la personne ou encore de sociétés de portage de repas. « Ces deux générations que tout éloigne dans leur quotidien, vivent le même confinement comme coupés du monde », met en avant cette structure marseillaise qui propose habituellement à ses clients des solutions liées à l’habitat pour leur permettre de vivre plus longtemps à leur domicile.

 

  • La Friche la Belle de Mai (fermée) héberge depuis le 10 avril des sans-abris dans deux villas qui accueillent habituellement des résidences d’artistes. Le groupe SOS Solidarités et la Préfecture permettent ainsi à 30 personnes d’y être hébergées et confinées, de disposer chacune de chambres individuelles, de cuisines et salles de bain entièrement équipées.

 

  • Bons plans, beaux gestes et entraide 16808, l’eau qui tire sa source à Meyreuil, a déjà fait don de 50 000 bouteilles : ont été livrés l’IHU de Marseille, les EPHAD d’Aubagne, l’hôpital de Creil (Oise) et l’hôpital Necker (Paris).

 

  • Un appel à volontaires de l’Œuvre de jeunesse Allemand.
    1/ Pour la Banque alimentaire : tous les matins de 8 h à 11 h du lundi au vendredi, récupération et transport de vivres : il manque des bras pour transporter. La banque alimentaire fournit ensuite toutes les associations qui œuvrent à nourrir les familles et les personnes aujourd’hui en grande difficulté.
    Tél. : 04 91 45 40 00 ou contact@banquealimentaire13.fr.2/ Service d’appel de personnes isolées en difficultés : prendre 20 minutes de chez soi pour appeler des personnes connues du Secours Catholique pour rompre leur isolement.
    Si vous voulez aider, tél. : 04 96 12 23 23

 

  • Aider Un coup de pouce aux migrants – Le collectif a besoin de sacs à dos, sacs de couchage et tapis de sol, vêtements homme type tee-shirts, pulls et pantalons (tailles S et M), chaussures homme, accessoires de toilette. Pour déposer vos dons, prendre contact via ce mail : coupdepouce.migrants.stcharles@gmail.com Il y a aussi une cagnotte Leetchi qui récolte de l’argent en ligne, pour faire face aux besoins urgents.

 

  • Soutenir l’aide alimentaire et sanitaire d’Emmaüs – À déposer square Stalingrad, Marseille 1er, du mardi au samedi, en matinée. Les produits consommables immédiatement sans couverts et sans cuisson vont en priorité au camion. Les pâtes, conserves, farine et autre seront redistribués à d’autres associations comme l’Ampil (Association méditerranéenne pour l’insertion par le logement), les familles aidées par les enseignants de l’école primaire Peyssonel ou les Sœurs de la Charité.

La grande galère des pauvres en temps de coronavirus 3Des aliments : du prêt à manger sans couverts tels flans, yaourts, compotes, gâteaux, biscuits, tartes, sandwiches, fruits (banane surtout, protégée par sa peau, qui tient au corps, et convient à ceux qui n’ont plus beaucoup de dents). Et des packs de petites bouteilles d’eau. Ces produits consommables immédiatement vont en priorité au camion stationné Square Stalingrad. Les pâtes, conserves, farine et autre seront redistribués à d’autres associations comme l’Ampil (Association méditerranéenne pour l’insertion par le logement), les familles aidées par les enseignants de l’école primaire Peyssonel ou les Sœurs de la Charité.

Des produits d’hygiène : savons (si possible format hôtel qui tient dans la poche), dentifrice, brosses à dents, gel hydro alcoolique, masques et gants jetables, éthanol, alcool à 70° ou 90°, eau oxygénée, glycérine (pour fabriquer du gel hydro alcoolique). Les masques artisanaux doivent suivre le patron diffusé par le CHU de Grenoble. Du papier toilette et des paquets de mouchoirs en papier.

Exceptionnellement, car cela n’est pas dans la philosophie des Compagnons d’Emmaüs, des chèques à l’ordre d’Emmaüs Pointe-Rouge peuvent être envoyés à Emmaüs Pointe-Rouge, 110, traverse Parangon – 13009 Marseille.

 

  • Des visières de protection en 3D contre le Covid-19 –

Une trentaine de « makers » font tourner bénévolement leur imprimante 3D jour et nuit. L’objectif ? Fabriquer des visières de protection pour le personnel soignant selon un modèle validé par l’AP-HM. A l’origine de cette initiative, Bastien Ringes, référent régional du mouvement ‘’Visière Solidaire’’. « L’avantage des visières est qu’elles protègent vraiment, sont simples à fabriquer, réutilisables et désinfectables », souligne cet ingénieur en génie énergétique pour le bâtiment qui peut compter également sur la société Bons plans, beaux gestes et entraide 13marseillaise 3découverte. Elles sont composées d’une armature imprimée en 3D, d’une feuille translucide (type reliure) faisant office d’écran et fixée à l’armature par trois clips – eux aussi imprimés -, et d’un élastique pour le maintien.Le groupe d’entraide marseillais est devenu en une semaine une mini entreprise avec des makers, des assembleurs et des livreurs. 650 visières ont déjà été livrées à Marseille (service des urgences de l’Hôpital Européen et de la réa cardio de la Timone, Centre gérontologique départemental, infirmiers libéraux spécial Covid, policiers municipaux, Maisons médicales, centres Covid…). Les commandes sont exponentielles, « plus de 2000 à ce jour ». Leurs besoins ? Des makers et des feuilles translucides en PVC, PLA ou PETG. Bastien Ringès 06 28 90 20 25 ou visieresolidaire.13@gmail.com

Aix Marseille Université (AMU) produit également depuis le 31 mars des visières de protection à la demande de médecins de l’AP-HM. Pendant le week-end, cinq mini-centres de production ont été mis sur pieds (Aix IUT, Campus de Saint Jérôme, de Luminy…), avec une majorité d’imprimantes 3D répertoriées (une soixantaine) et un minimum de personnel « pour répondre aux contraintes du confinement », insiste Stefan Enoch, vice-président délégué sciences- technologie et coordinateur du projet. Il a pu compter sur ses partenaires – CNRS, Inserm… – et les industriels avec qui l’université a l’habitude de travailler (Multiwave Imaging, Enedis, Soream…). Mais aussi l’Incubateur Belle de Mai et Pain de Sucre pour les élastiques. Les visières ont été fabriquées à partir du modèle fourni par le groupe ‘’Visière Solidaire’’ « qu’on a fait un peu évoluer en fonction des demandes des médecins », ajoute Stefan Enoch. 175 unités ont été réalisées le premier jour et livrées aux unités COVID 19 et aux services de réanimation de l’AP-HM. « Nous allons en produire autour de 200 par jour, tant que la demande existera… »

Et aussi… l’Université de Toulon : un enseignant-chercheur et un ingénieur d’études de l’UTLN ont conçu un millier de visières de protection à destination de gendarmes, personnels soignants et mairies du Var. D’autres exemplaires sont en cours de fabrication.

 

  • Bons plans, beaux gestes et entraide 14Plateforme jeveuxaider. Vous souhaitez rejoindre les volontaires ? Rejoignez la Réserve Civique. Cette plateforme permet aux structures (associations, CCAS, MDPH, collectivités, opérateurs publics, etc.) d’avoir du renfort autour de 4 missions vitales : aide alimentaire et d’urgence ; garde exceptionnelle d’enfants de soignants ou d’une structure de l’Aide Sociale à l’Enfance ; lien (téléphonique, visio, mail, etc.) avec les personnes fragiles isolées (personnes âgées, malades ou en situation de handicap) ; solidarité de proximité : courses de produits essentiels pour les voisins (fragiles, isolés, handicapés).

 

  • L’association « Les savants marseillais » ouvre un dispositif gratuit et ouvert à tous pour l’aide aux révisions et aux devoirs. Comment ? Un formulaire de contact où vous pouvez poser des questions sur un exercice en particulier ou sur une leçon qui vous pose problème. Des enseignants bénévoles vous répondront. Pour ceux qui passent le brevet et le bac, une série de cours en ligne via facebook live.

 

  • Des bons petits plats pour les soignants. Coq au vin, pâtisseries, cakes par dizaines, petits farcis, dal, crêpes… Ces plats Bons plans, beaux gestes et entraide 10cuisinés maison ravissent chaque jour les papilles et le coeur des soignants de l’Hôpital Nord. A l’origine de cette belle initiative lancée le 27 mars ? Cécile et Pat. « Nous avons demandé à deux amis, l’un aide-soignant aux urgences, l’autre médecin au service réanimation, quels étaient leurs besoins, ils nous ont répondu sans détour :  »à manger » ! », raconte Cécile éducatrice spécialisée. Le self de l’hôpital Nord est en effet fermé et les barquettes livrées par l’hôpital ne sont pas d’un très grand réconfort.

La page Facebook Cuisinons pour les soignants de l’hôpital Nord lancée, l’initiative fédère rapidement les bonnes volontés. Aujourd’hui, plus de 70 cuisiniers.es en herbe concoctent de bons petits plats pour 1 à plusieurs personnes. Avec des gants, un masque si possible, des mains ultra-lavées. Tout est cuit, emballé, prêt à enrichir les cagettes de la Kangoo de Pat. Chaque soir, il récupère les plats des arrondissements du 1er au 7ième. Tandis que Cyril, un de ses amis, collecte ceux du 8e au 12e. Cécile, elle, gère les feuilles de route de chacun en fonction des propositions publiées sur Facebook. Les réactions des soignants sont dithyrambiques : « La quiche aux poireaux une tuerie !!!!! Je valide !!! », « Olalala trop bon je me régale… », « O punaise c’est fini je me ramène plus à manger », « Un BONHEUR !!!!

Des chefs participent également à cette belle aventure, Philippe Ivanez, Nadia Lagati du resto Gargantuart, Greg Louviot du Latté, Wulfran et Chiara du Baron Perché, la pâtissière Marion Rebuffat. Ainsi que des commerçants tel que l’Épicerie Paysanne ou la boucherie Reformés Viande. Depuis dimanche, les soignants du service réa de La Timone bénéficient également de cette initiative. Allez, on s’y met nous aussi. À nos casseroles.

Et aussi… : la chaîne marseillaise d’asian street food DAKAO va offrir chaque semaine 300 repas au personnel soignant de l’IHU Méditerranéen Infection jusqu’à la fin de la crise.

 

  • Des paniers gourmands et solidaires pour soutenir les artisans marseillais La crise sanitaire actuelle a contraint nombre d’artisans à fermer boutique. D’où la création de MARS – pour Marseille ARtisans Solidaires. L’idée ? Aider les artisans à Bons plans, beaux gestes et entraide 11maintenir le lien avec les consommateurs. S’inscrire dans une démarche de consommation locale, responsable et solidaire, en leur redistribuant l’intégralité des bénéfices. Aider à écouler les stocks prioritaires dans une logique anti-gaspi. Soutenir le personnel hospitalier en offrant un panier aux soignants tous les 10 paniers commandés.MARS s’implique auprès des artisans des métiers de bouche. Les chocolatiers, par exemple, pour qui les cloches ne vont pas carillonner à toute volée cette année. Or les consommateurs gourmets et avisés rêvent de leur chocolat traditionnel, mais n’ont pas envie de courir en ville. Un panier gourmand Chocolat Spécial Pâques a donc été imaginé en édition limitée, à commander du 1er au 9 avril, 45 euros livraison incluse (produits et modalités sur le site).À compter du 8 avril, d’autres paniers thématiques seront proposés – « Le p’tit déj des Collègues », « Le Goûter des Minots », « L’Apéro des Fadas »… À suivre en fonction des produits disponibles et des commandes. Les commerçants ayant déjà rejoint MARS sont Le temps d’un chocolat, La baleine à cabosse, la Compagnie des bocaux, les pâtisseries Au Contraire, les cafés Corto et la brûlerie Möka.

 

  • Il cherche des petites mains ! Le styliste Mimmo Carabetta a déjà réalisé près de 3 000 masques barrières depuis lundi – deux épaisseurs de coton et une de ouate – avec une quarantaine de couturiers.es (pro ou non) venus bénévolement lui prêter main forte avec toutes les précautions d’hygiène. Marseille Textiles, Sugar et La Bonne Accroche lui ont offert tissu et ouate. Et L’atelier Hassan met à disposition son temps et son atelier pour la coupe. Une centaine de masques ont déjà été distribués : infirmiers, policiers, éducateurs spécialisés, personnel d’Ephad, caissières de supermarchés, aides à domicile… Autant de professionnels exposés au virus. Mimmo vise 2 000 masques en plus pour la semaine prochaine… s’il trouve la matière première (tissu, élastique…). Pour faciliter les dons et enrichir la team des petites mains, Jocelyn Meire FASK – FAshion SKills s’occupe de la logistique et a créé Les Couturiers Solidaires du Sud.

 

  • Face à l’épidémie COVID-19 les Hôpitaux Universitaires de Marseille – AP-HM recherchent des professionnels médicaux et paramédicaux disponibles pour renforcer les équipes. Adressez vos candidatures ici.

 

  • Confinement : carte de la zone de sortie. Pour connaître la zone de 1 kilomètre dans laquelle vous pouvez vous déplacer autour de votre domicile pendant le confinement, cliquez sur Carte Sortie Confinement, saisissez l’adresse de votre domicile et la zone apparaît.

 

  • Bons plans, beaux gestes et entraide 8
    Photo Fondation de France

    La Fondation de France se mobilise – Elle lance un appel à la solidarité et aux dons pour venir en aide aux personnels soignants, qui travaillent jour et nuit pour apporter les soins nécessaires aux malades, aux chercheurs qui travaillent sans relâche pour lutter contre cette épidémie, ainsi qu’aux personnes les plus vulnérables et isolées, en particulier nos aînés. Voici ce qui a déjà pu être entrepris avec les premiers dons : achat de 3 respirateurs légers et 4 systèmes d’oxygénothérapie haut débit pour permettre aux patients hospitalisés d’être placés sous respirateurs au CHU de Lyon, achat d’équipements bio-médicaux permettant de traiter les patients dans de bonnes conditions aux CHU de Bordeaux et de Lille. Entre autres.

 

  • La société coopérative Scop-Ti, basée à Gémenos (ex-Fralib) qui produit des thés et infusions sous la marque 1336, a fait l’inventaire de ses masques, blouses jetables, kits combinaisons jetables et charlottes jetables. Et les a fait parvenir à divers hôpitaux (Aubagne, La Timone), un centre social dans la Drôme, divers soignants (médecins généralistes, ambulanciers, etc). Sans oublier de les accompagner de boîtes de thés et infusions « pour soutenir les hommes et les femmes qui sont en première ligne aujourd’hui face à cette crise sanitaire ». Nos précédents articles sur Scop-Ti sont à retrouver en cliquant ici.

 

  •  La PME vauclusienne de distribution en vrac de fruits secs, graines et légumineuses Juste Bio s’engage en faisant don de 2 500 sachets de fruits secs aux équipes des CH de Carpentras et Avignon cellules Covid 19. « Je ne suis pas médecin, ni infirmier ou soignant, j’ai en revanche toujours eu pour mission de proposer une alimentation saine et respectueuse de l’environnement au plus grand nombre… », explique Franck Bonfils, le fondateur. En offrant ces sachets, la PME poursuit son action, tout en donnant un plein d’énergie au personnel soignant.

 

  • Cabriès-Calas – Tous les jours, à 11 h, Marine propose aux 6-12 ans une petite leçon ou animation pour apprendre la langue anglaise sur son Facebook Parents Confinés à Cabriès-Calas. Les leçons se déroulent en vidéo live mais replay en accès libre ensuite.

 

  • Bons plans, beaux gestes et entraide 5« Un chef dans ma cuisine » tous les soirs à 18 h

Cécile Cau, journaliste culinaire qui manie aussi bien les mots que les recettes, lance en live sur son Instagram un rendez-vous quotidien avec un chef : 30 minutes pour se voir, papoter, échanger, questionner et cuisiner en écran partagé. Une petite recette rapide et efficace, produits simples, facile à réaliser, avec le truc du chef en plus. « Parce que la cuisine est notre lieu confiné le plus occupé du moment et que l’on y passe tous des heures heureuses, aujourd’hui plus que jamais. Mais hier, c’était pareil. La cuisine est devenue la pièce la plus sociable de nos intérieurs ».
Hier, Chloé Charles déboulait dans notre cuisine. Aujourd’hui, c’est au tour de Lionel Lévy de nous régaler.
Après chaque live, notre journaliste culinaire relaiera les recettes de chacun via des posts écrits. Puis, peut-être, publiera un petit carnet de ‘’Confines gueules »….

Infos pratiques : On se connecte sur le compte instagram de Cécile. On va dans la story (rond en haut à gauche où on la voit de dos). Et là, on clique l’option, « voir le direct ». On s’installe avec un petit verre dans sa cuisine et on profite. Ou alors on cuisine en même temps. Ou alors on participe en tapant des petites questions à Chloé Charles qui s’affichent en direct. On peut ensuite en profiter 24h, puis le replay disparaît, remplacé par le nouveau.

 

  • Dons du sang, continuez à donner ! Dans le contexte de l’épidémie de coronavirus covid-19, la collecte de sang doit se poursuivre pour répondre aux besoins des patients. Vous pouvez vous rendre en collecte, sur rendez-vous uniquement, sauf si vous présentez des symptômes grippaux. Nota bene : dans le cadre des mesures de confinement, les citoyens sont autorisés à se déplacer pour aller donner leur sang sur les sites de collecte de l’EFS, sous réserve de remplir l’attestation officielle ou une déclaration sur l’honneur indiquant qu’ils vont donner leur sang, au motif de l’assistance aux personnes vulnérables.

 

  • Un portail unique pour le bénévolat – Les principales associations de promotion du bénévolat en France décident d’unir leurs forces pour lancer benevolat.fr, portail digital destiné à celles et ceux qui veulent continuer à s’engager à distance pour les associations impactées par la crise sanitaire. Ce portail digital recense les initiatives mises en place pour continuer à accompagner les associations les plus affectées par le contexte actuel. Et propose une multitude de formules de bénévolat à distance déclinées de nos actions habituelles. Cela complète bien la mise en place, par le gouvernement, de la Plateforme de la Réserve Civique.

 

  • Culture à l’œil et en canapé – La FNAC propose une sélection de 500 livres à télécharger
    Bons plans, beaux gestes et entraide 4
    Frida Kahlo – The frame

    gratuitement. L’Opéra National de Paris met en ligne gratuitement ses spectacles. De même que le Metropolitan Opera de New-York. La Cinémathèque Française ouvre ses 800 masterclass, essais & conférences en vidéo, 500 articles sur ses collections & ses programmations. Le Forum des Images propose de visionner ses rencontres. Le Centre Pompidou permet d’accéder à sa série Un podcast, une œuvre. On peut également visiter 10 musées en ligne. Enfin, 1 150 films sont disponibles au visionnage depuis le site Open Culture.

    La société marseillaise 13 Productions, qui produit notamment les « chroniques méditerranéennes » sur France 3 PACA donne accès à ses films. À voir en ce moment, OM : A jamais les premiers (à visionner par ici), un documentaire de 90 minutes – la durée d’un match – qui retrace la dramaturgie d’une semaine unique dans l’histoire du sport français. Une semaine où l’OM devient champion d’Europe, puis champion de France (dans un match épique contre le PSG) avant de tomber dans le gouffre honteux et traumatisant de l’affaire VA-OM.

    La compagnie de théâtre 7e Ciel propose de visionner la captation de sa pièce Zoom, création 2018.

 

  • La filière textile s’implique – L’État et les industriels français se mobilisent depuis plusieurs jours pour identifier tous les sites industriels de production de masques (chirurgicaux, anti-projections, FFP1, FFP2…) à destination des hôpitaux et des soignants et pour la continuité d’approvisionnement en masques pour nos salariés industriels qui les nécessitent.
    Dans l’urgence, la filière Mode et luxe a décidé de créer un site Internet qui centralise l’ensemble des données afin de faciliter les contacts avec l’État pour la création de masques. Ce site est incrémental et sera mis à jour en temps réel.

 

  • Prendre sa température avec… méthode – Dans le cadre de la surveillance de l’épidémie de Covid-19, la prise de température est un geste primordial. Mais attention d’user de la bonne méthode. Les thermomètres frontaux, pourtant très prisés, ne sont pas les plus recommandés. Petit guide pratique proposé par Que Choisir.

 

  • #JeDonneMesRTT : la bonne idée – Et si l’on modifiait sans attendre la loi sur le don de RTT afin de les céder aux soignants ? En plus de constituer un acte de solidarité concret, le don de RTT participe directement Bons plans, beaux gestes et entraide 2à l’effort national qui sera nécessaire pour relancer l’économie de notre pays en agissant sur le pouvoir d’achat des soignants, sur le temps de travail et sur le sens nouveau que cette épidémie devra provoquer sur nos vies professionnelles et sociales. Le Groupe Pasteur Mutualité, à l’initiative de cette proposition et qui a déjà mis en place un fonds de solidarité pour les professionnels libéraux et Hospitaliers, souhaite que tous les acteurs (ministères, élus, institutions) se mobilisent et s’engagent dès à présent pour que la solidarité entre la société et les professionnels de santé se transforme en une loi juste et à la hauteur du dévouement des soignants.

 

Bons plans, beaux gestes et entraide

  •  Programmes TV éducatifs – France Télévisions bouscule toute sa programmation pour « servir le plus utilement les Français, mais aussi les divertir et les faire rire en famille. » À partir du lundi 23 mars, France 4 propose carrément des cours et révisions donnés par des professeurs pour tous les scolaires du lundi au vendredi. Avec le mardi soir en prime time pour les collégiens et lycéens : Entrée en matière, une nouvelle case de documentaires historiques. Sur France 5, des documentaires pour apprendre à la maison. Enfin, France TV Slash propose une offre numérique dédiée aux jeunes adultes.

 

  • Pernod Ricard, le geste – En partenariat avec le laboratoire Cooper qui fournit l’ensemble des pharmacies hexagonales, la société Ricard met à disposition des stocks d’alcool pur qui permettront la fabrication de gel hydroalcoolique. Lorsque le gouvernement français a renforcé les mesures de lutte contre l’épidémie de Covid-19, les autorités sanitaires ont fait part de leurs préoccupations concernant une pénurie de matériel de première nécessité, dont le gel hydroalcoolique. La société Ricard SAS a donc décidé de faire don de 70 000 litres d’alcool pur au Laboratoire Cooper, un des leaders français des produits de santé du quotidien, et premier fournisseur de gels hydroalcooliques en pharmacie. Ce don permettra à Cooper d’accroître encore ses livraisons d’alcool aux pharmacies qui peuvent désormais produire du gel hydroalcoolique, soit l’équivalent d’environ 1,8 million de flacons individuels de 50 ml. Le laboratoire Cooper s’engage de son côté à reverser l’équivalent du don à des associations en lien avec le secteur de la santé.

D’autres sociétés du groupe à travers le monde sont en train d’apporter leur contribution aux efforts locaux pour lutter contre la pandémie. C’est notamment le cas en Suède, en Irlande, en Espagne ou aux États-Unis où des opérations sont en passe d’être déployées pour directement produire des solutions sanitaires hydroalcooliques au sein des sites de production du groupe ou fournir des stocks d’alcool pur. Ainsi, en Suède, la distillerie d’Absolut Vodka fait don d’alcool en grandes quantités pour la fabrication de produits hydroalcooliques et répondre aux besoins de santé publique. [Sur le site Zone Bourse]

 

  • Opération #CultureChezNous : Chacun est invité à rester chez soi pour éviter la propagation du virus Covid-19 jusqu’au 31 mars minimum. C’est l’occasion de découvrir l’exceptionnelle offre culturelle numérique proposée par le ministère de la Culture et ses nombreux opérateurs.
    Archéologie, cinéma, musées, audiovisuel, spectacles, jeunesse, patrimoine, danse, archives… En fonction des sites référencés, vous pourrez profiter de visites virtuelles d’expositions, assister à des concerts, participer en fait à la vie culturelle de notre pays en cette période tourmentée.

D’une grande diversité, présentant aussi bien des vidéos, cours en ligne ou visites virtuelles, cette offre numérique, entièrement gratuite, s’adresse à tous : enfants, adultes, enseignants… Voici le lien pour les propositions tous publics.

 

  • Comment rester chez soi quand on est SDF ? La pétition en ligne s’adresse au chef de l’État pour notamment « organiser et multiplier les réquisitions : de biens inoccupés, de chambres d’hôtels vides du fait de l’arrêt du tourisme. Nous avons aussi besoin de tentes pour nous adresser à toutes et tous. Les personnes de la rue ont aussi besoin de se nourrir. De nombreuses personnes n’ont pas mangé depuis plusieurs jours. Nous en appelons à la responsabilité de L’État pour organiser et faciliter la préparation et livraison de repas dans ce contexte exceptionnel […] « 

 

  • #onapplaudit – Dans plusieurs villes de France, des centaines de personnes ont applaudi mardi soir depuis leurs appartements le personnel soignant qui lutte contre le coronavirus. Un appel relayé sur les réseaux sociaux et qui doit être répété chaque soir.

 

  •  Transfert de passagers – En raison de la fermeture des frontières et des annulations de vols et afin d’assurer le rapatriement de tous les passagers dans leur pays d’origine, Cruise & Maritime a opéré un transfert pour le moins original. Le Vasco de Gama a « troqué » en mer ses ressortissants européens contre des croisiéristes australiens et néo-zélandais qui se trouvaient à bord du Columbus. Les deux paquebots s’étaient donné rendez-vous ce 19 mars à 12 miles nautiques au large des côtes de Phuket, en Thaïlande. La gestion de la crise sanitaire réservera sans doute plein d’autres initiatives frappées de créativité et de pragmatisme face à difficulté qu’engendre pour le transport maritime la fermeture des ports. [Dans Le journal de la Marine Marchande]