Fermer

Kaporal, toujours plus éco circulaire

Par Nathania Cahen

Journaliste

Photo Kaporal

[au fait !] Jusqu’au 27 septembre a lieu la 11e édition de l’opération « Kaporal Rachète et Recycle ton Jean ». Plusieurs tonnes de jeans ont déjà été collectées et transformées.

Le principe est toujours le même : une réduction de 20 euros sur l’achat d’un nouveau jean Kaporal en échange d’un jean usé rapporté, quelle que soit sa marque. L’offre est valable dans 130 enseignes du groupe concernées par la collecte.

La marque de mode marseillaise a été une des premières en France à lancer ce type de projet de recycling, dès 2014. « Nous sommes aujourd’hui reconnus comme un acteur précurseur sur le sujet de la mode upcyclée », revendique la direction. Le groupe travaille sur une approche toujours plus complète de ce marché, pour favoriser au maximum l’économie circulaire.

Depuis 2017, ce sont 30 tonnes de jeans qui ont ainsi été collectées. 80% d’entre eux ont été recyclés par le Relais (bonus), à travers des dons mais aussi la transformation des jeans en un matériau d’isolation thermique et phonique. Ce procédé baptisé Métisse a permis d’isoler complètement quatre maisons en 2019.

 

Kaporal, toujours plus écolo 1Un partenariat durable avec l’atelier d’insertion 13 A’tipik

Les autres 20% ont été upcyclés en interne à travers des collaborations avec des jeunes créateurs et un partenariat avec l’atelier d’insertion par la couture 13 A’tipik. Ce dernier se traduit par cinq emplois à plein temps, depuis le tri, la déconstruction, la découpe minutieuse des parties des jeans réutilisables, jusqu’à la reconstruction d’une nouvelle pièce.

Cette démarche durable s’illustrera dès le 12 septembre par un nouveau compagnonnage avec la styliste de la marque écolo Super Marché, Monia Sbouai. Il s’agira cette fois d’une collection capsule de neuf pièces. Baptisée « Remake », elle se déclinera en 150 exemplaires uniques, toujours réalisés par les petites mains marseillaises de 13 A’Tipik. Toujours avec les jeans rapportés mais aussi avec des surstocks d’anciennes collections Kaporal. Cette ligne « premium » sera commercialisée sur kaporal.com et dans quelques boutiques triées sur le volet.

Nota bene : il faut compter en moyenne de cinq à sept jeans usés pour en faire un nouveau. Et près de 15 heures de travail au total pour produire une seule pièce. Tout est artisanal, ce qui justifie un prix assez élevé, environ 139 euros pour un pantalon. Fabriquer écolo, made in France et solidaire reste un véritable engagement. ♦

 

Bonus

  • Le Relais – Ce réseau d’entreprises agit depuis 30 ans pour l’insertion de personnes en situation d’exclusion, par la création d’emplois durables. Membre d’Emmaüs France et de l’Inter Réseaux de la Fibre Solidaire (IRFS), il porte en lui les valeurs de solidarité et de générosité défendues par l’abbé Pierre. Le Relais s’attache à lutter contre les causes d’exclusion, basant son action sur la conviction que le retour à l’emploi des personnes en difficulté est un moyen de les aider à préserver leur dignité, à retrouver leur autonomie financière et leur place dans la société. Il a développé pour cela plusieurs activités économiques, qui lui ont permis de créer plus de 2 200 emplois. Il existe plus de 22 000 points de collecte sous forme de conteneurs en France.

 

Kaporal ajoute de la fibre sociétale à ses jeans