Fermer

Lille design 2020 : 600 projets et quelques utopies pour un monde rénové

Par Régis Verley

Journaliste

Mes Voisins producteurs Clement © Julien Sylvestre Creative Common

Cultiver des légumes pour les habitants de son quartier, aménager un poulailler collectif, inventer un lieu de rencontre pour les habitants d’un immeuble en transformation, équiper une « maison des femmes »… est-ce aussi cela le design ? La question surprend. Lille Capitale Mondiale du Design 2020 y répond.

Lille-Design 2020 : 600 projets et quelques utopies pour un monde rénové
Collectif Faubourg 132 – Recyclab 2013 à aujourd’hui

Avec Lille Capitale Mondiale du Design 2020, on s’attendait à voir des meubles futuristes, des constructions originales et imprévues, le détournement des matériaux pour des usages différents, et c’est le cas. Mais tout converge vers la maison « POC » – comprenez « Proof of Concept » et traduisez comme vous voulez. Le principe a consisté à collecter des idées pour les regrouper autour de cinq grandes thématiques : l’économie circulaire, l’économie collaborative, le soin aux personnes, l’habitation et l’action publique. Plus de 600 réponses ont été collectées, dont certaines bien décoiffantes.

Autour de ces projets, acteurs locaux et designers se sont retrouvés pour essayer de rendre proches et concrets les projets soumis. Certains sont d’envergure comme l’aménagement de 90 km de berges le long d’une rivière franco-belge, ou l’accompagnement des propriétaires pour l’amélioration de leur logement par le développement d’un « brico-accompagnement », ou encore la mobilisation des habitants de la ville de Roubaix autour d’un projet « zéro déchet ». D’autres sont bien plus modestes, à l’échelle d’un quartier ou d’un simple bâtiment, voire d’un outil à inventer et à fabriquer, à l’exemple de ce vélo en bambou ultraléger et ultra-transportable.

 

Imaginer les usages de demain

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite