Fermer

Maxime Ducoulombier, fédérateur de la cause environnementale

Depuis quelques années, ce Lillois d’origine est devenu une figure de l’écosystème écologique marseillais. Co-initiateur des marches marseillaises pour le climat, il a commencé par fédérer des acteurs qui cohabitaient sans se parler. Désormais, c’est la question du traitement des déchets qui le préoccupe, avec toujours cette envie d’unir les forces en présence.

28 août 2018. France Inter. Nicolas Hulot, alors ministre de la Transition écologique, annonce sa démission. Les lobbys sont trop forts. Il est impuissant.
La nouvelle se répand à toute vitesse sur les antennes radio, sur les chaînes de télé, sur les réseaux sociaux. Lorsqu’elle atteint Maxime Ducoulombier, il est avec son cousin Dimitri. Sidéré.

« Lui ? Ministre, engagé depuis des années, il ne pouvait rien ? », s’étonne-t-il alors. Il prend cet abandon comme un défi et décide de prouver qu’en matière d’environnement, chacun peut agir. Il tourne, sans le savoir, une nouvelle page de sa vie.

« Avant cela, j’étais déjà sensible à ce sujet, je triais mes déchets, mais cela restait dans un cadre privé. Je n’avais pas vraiment d’impact ». De son enfance passée entre Lille et Roubaix, il se souvient des bouteilles de verre consignées qu’il rapportait en échange de bonbons, des valeurs inculquées par sa famille : « On ne gâche pas la nourriture. Un euro c’est un euro. C’est quelque chose de très présent dans la culture flamande et catholique ». Mais cette fois, il veut aller plus loin. Assez des petits pas. Il entend mener des actions d’ampleur. D’impact.
Le lendemain de la démission de Nicolas Hulot, avec son cousin, il lance sur Facebook un appel pour une marche en faveur du climat. La même idée germe à Paris et Lyon.

Marcher pour le climat

À quelques jours de l’événement, la page Facebook annonce 2 200 participants. « Je m’inquiétais un peu car je n’avais jamais appartenu à aucune association ni participé à la moindre manifestation ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite