Fermer

À Nantes, une place-forte pour les femmes victimes de violences

Par Paola Da Silva

Journaliste

Image par Ulrike Mai de Pixabay

Il y a tout juste un an, à Nantes, ouvrait Citad’elles, le premier centre d’accueil créé par une collectivité et dédié aux femmes victimes de toutes sortes de violences. Situé à deux pas du centre-ville, ultra sécurisé, ce havre de 780 m2 fait le bilan d’une première année d’existence dans des conditions plus que particulières.

Né de la proposition de quatre associations locales* mobilisées autour de cette cause, le projet a été co-construit avec les acteurs du territoire autour d’un cahier des charges commun. Unique en son genre, Citad’elles, lieu d’accueil des femmes victimes de toutes sortes de violences et de leurs enfants, a ouvert ses portes le 25 novembre 2019. « Bien sûr, il existe d’autres espaces d’accueil des femmes en France, et heureusement, entame Valérie Alassaunière, directrice de Citad’elles. Mais Citad’elles est à la fois le seul de cette taille et le seul à être porté par une volonté politique, soit par la Ville de Nantes. » Les autres centres de l’hexagone ont généralement été créés à l’initiative d’associations ou en lien avec une structure médicale.

 

Un espace protégé de 780m2, chaleureux et confortable

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite