Fermer

Des jouets d’occasion pour Noël, chiche ?

Par Agathe Perrier

Journaliste

[au fait !] Fermées pendant les deux confinements, les boutiques de l’association d’insertion « Remise en jeux » ont rouvert leurs portes. Le Père Noël peut y trouver toutes sortes de jouets d’occasion à petits prix, qui ne dépareront pas sous le sapin. 

54% des Français seraient prêts à offrir un objet de seconde main à un proche pour Noël. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par Kantar en décembre 2019 pour eBay (bonus). Les avantages de l’occasion sont certains : des produits en très bon état et beaucoup moins chers que neufs. Sans parler des bénéfices pour la planète. C’est justement sur ce crédo de la seconde main que repose le principe des boutiques Remise en Jeux. Installées à Éguilles et Vitrolles (bonus), elles proposent jeux et jouets d’occasion. 40 000 produits y sont ainsi vendus chaque année, au prix moyen de 4 euros l’unité. Derrière, 28 salariés en insertion font tourner les magasins. Un passage qui fait office de tremplin dans leur parcours professionnel, comme je l’expliquais dans mon précédent article.

 

remise-en-jeux-eguilles
La boutique Remise en Jeux d’Éguilles © Agathe Perrier
Des pertes à rattraper en décembre

Le mois de novembre est d’ordinaire l’un des plus lucratifs pour Remise en Jeux, courses de Noël oblige. 20 000 euros de chiffre d’affaires (sur les 160 000 euros annuels)… envolés cette année à cause du deuxième confinement. Auxquels s’ajoutent le manque à gagner du premier. « On a obtenu des aides compensatoires pour les pertes du printemps. J’attends désormais la réponse à ma demande d’aide concernant le mois de novembre. J’espère obtenir au moins 10 000 euros », souffle Christian Blanc, directeur et fondateur de l’association.

De bonnes ventes en décembre seront également décisives pour rattraper la (longue) période d’inactivité. À ce sujet, les clients ont répondu présent sdepuis la réouverture autorisée des commerces le 30 novembre dernier. « Ils sont revenus comme si de rien n’était ! Je pense qu’on va faire un bon mois », présage, optimiste, le directeur. L’accueil a évidemment été pensé pour respecter les mesures sanitaires obligatoires.

 

Les dons toujours au rendez-vous

Qui dit vente, dit forcément des réserves de jouets et jeux. Côté rayon, pas de pénurie, au contraire. Même si les dons ont été suspendus pendant les confinements :« Beaucoup de personnes ont vidé leurs placards pendant ces périodes et nous ont rapporté énormément d’objets après », reconnaît Christian Blanc. Tant et si bien que l’association a dû en refuser et même limiter les dons. Elle a notamment suspendu cette année les trois-quarts de ses collectes en entreprise. Pour rappel, Remise en Jeux reçoit quelque 100 000 jouets chaque année. 40% sont vendus, 30% recyclés ou jetés, 20% stockés et 10% offerts à d’autres associations. Il y a donc du choix dans les boutiques, autant que dans les grandes enseignes, et à des prix bien moins élevés. ♦

 

Bonus –
  • Les coordonnées des boutiques Remise en Jeux :
    > Éguilles (Z.A. 670 route de Berre, 13510 Éguilles – derrière la station Total). Ouvert du lundi au samedi de 9h à 18h30.
    >Vitrolles (RN 113 Les Cadesteaux, La cotonnière, 13127 Vitrolles – à côté de la salle de sport « L’orange bleue » et du surplus Américain). Ouvert du mardi au samedi de 9h à 18h.

 

  • Les cadeaux d’occasion ont la côte – D’après l’étude réalisée par Kantar, jusqu’à 68% des 25-34 ans étaient prêts à faire des cadeaux d’occasion à leurs proches pour Noël en 2019. Contre 39% des 55-64 ans. La popularité de ce type de cadeau est croissante puisque les Français étaient 50% à l’envisager en 2018.

 

  • À (re)lire : notre reportage sur l’association Remise en Jeux en cliquant ici.

Des jouets presque neufs sous le sapin !