Fermer

Recyclivre, librairie d’occasion solidaire et engagée

Par Paola Da Silva, le 8 janvier 2021

Journaliste

[ça marche ailleurs] Recyclivre a collecté plusieurs millions de livres depuis 2008 afin de les remettre en vente sur le marché de l’occasion. Pour leur éviter la poubelle mais aussi soutenir des programmes d’éducation dans des régions du monde qui en ont besoin. Engagée en faveur de l’emploi solidaire, cette entreprise en ligne a créé plus de 30 postes en douze ans.

C’est un local situé dans une rue un peu à l’écart, dans une zone industrielle de la banlieue de Nantes. Nichée au n°9, l’antenne nantaise de l’entreprise Recyclivre cache bien ses trésors. Des sacs et des cartons de livres, certains à donner, certains prêts à être envoyés dans le stock national de la banlieue parisienne s’y côtoient. « Recyclivre a été créée à Paris en 2008 par David Lorrain, raconte Simon Lauden, responsable grand ouest de la société. Il cherchait à donner certains de ses livres et ne trouvait aucun moyen de le faire. Il a donc eu l’idée d’une activité de collecte et de revente ».

Douze ans plus tard, Recyclivre emploie une trentaine de personnes en France et a ouvert six antennes dans le pays (Paris, Strasbourg, Toulouse, Lyon, Lille, Bordeaux et Nantes) ainsi qu’une à Madrid.

 

Le don comme modèle économique

Recyclivre, librairie d’occasion solidaire et engagée 2Le modèle de Recyclivre repose sur l’acte de donner. Les particuliers qui souhaitent se séparer de leurs ouvrages – y compris cd, vinyles et dvd -, mais aussi les bibliothèques, ressourceries, entreprises, associations… appellent les employés de Recyclivre afin qu’ils viennent récupérer ceux dont ils ne veulent plus. Ou peuvent directement les déposer dans l’une des antennes. L’entreprise les trie ensuite, puis revend ceux en état de l’être en ligne, sur le marché de l’occasion. « Le concept de dons fait complètement partie de notre modèle économique, détaille Simon Lauden. Mais, en contrepartie, nous faisons aussi profiter de notre activité à des associations. À Nantes, 10% de nos ventes sont reversées à l’association du département Lire et faire lire ».

 

Des valeurs primordiales

Dès sa création, l’entreprise a souhaité pouvoir créer des emplois en insertion grâce à son activité. « Recyclivre détient l’agrément ESUS « entreprise solidaire d’utilité sociale, explique Simon Lauden. Recyclivre s’est associée à une entreprise adaptée de logistique qui gère notre stock national, et qui emploie 40 personnes en Essonne. » Quant aux employés de Recyclivre, ils ont la particularité de se rejoindre sur des valeurs qui leur sont fondamentales : « La défense de l’environnement, en évitant la poubelle à des milliers de livres. Mais aussi l’aspect solidaire, grâce aux emplois en insertion créés. »

 

Un million de livres revendus par an

Recyclivre, librairie d’occasion solidaire et engagée 3Recyclivre collecte plusieurs millions de livres par an. Même si tous ne sont pas sauvés, l’entreprise estime qu’un million d’entre eux sont réemployés tous les ans. « On sait dès le départ qu’on ne les sauvera pas tous, ce serait utopique. Ceux qui sont trop anciens ou trop abîmés par exemple, ne sont pas revendables. Mais 35 à 40% des livres déposés par les particuliers sont revendus. On atteint 90% quand ils viennent de ressourceries. C’est vraiment considérable. On est fier de cela. » Recyclivre passe par de grandes plateformes très connues sur Internet pour la revente des ouvrages, mais aussi, et de plus en plus, par son propre site internet.

 

Une année 2020 marquante

Recyclivre, librairie d’occasion solidaire et engagée 4Le contexte très particulier de l’année 2020 a bénéficié, comme à de nombreux d’acteurs du net, à l’activité de Recyclivre. « Beaucoup de personnes ont profité des périodes de confinement pour faire du tri et ont découvert notre site. Nous savions que notre modèle était économiquement viable, mais 2020 est une année où nous avons vraiment décollé. » Le nombre de ventes directes de Recyclivre a en effet clairement progressé l’an dernier. La visibilité de l’entreprise est également meilleure. « Notre nombre de clients ne cesse d’augmenter, notamment avec les écocitoyens qui se retrouvent dans nos valeurs. Nous recevons beaucoup de messages de soutien et d’encouragement. »

Le mois de janvier 2021 sera l’occasion pour Recyclivre de lancer sa première application de rachat de livres sur smartphone. « Nous avons beaucoup de projets planifiés. Mais, à court terme, nous espérons que celui-ci nous permettra d’élargir notre audience et de toucher de nouveaux publics ». ♦

 

 

 

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?