Fermer

Cryothérapie : se soigner à -110°

Par Marie Le Marois

Journaliste

À l’heure où les températures hexagonales avoisinent les zéro degré, difficile d’imaginer les vertus du froid. S’exposer aux températures négatives serait pourtant bénéfique pour notre santé et la médecine s’y intéresse de plus en plus pour traiter certaines pathologies. En témoigne le développement de la « cryothérapie corps entier », qui propose une immersion entre -110 à -130°. Un outil controversé, en pleine évolution scientifique. Enquête en chambre froide.

 

Après un examen médical approfondi, les extrémités du corps protégées (maillot, bonnet, gants, chaussures), me voici devant le dispositif « cryothérapie corps entier » du Grand Large, centre de rééducation fonctionnelle à Marseille. Il est composé de trois chambres froides, assurant une acclimatation progressive du corps. Après un passage simple dans la première chambre à -15,9°, le technicien responsable m’invite, tout en me surveillant, à rester 20 secondes dans la deuxième à – 59,4° puis, plus longuement, dans la troisième à -113°. Comme on me l’a indiqué, je marche et respire calmement par la bouche. Avec l’étrange sensation d’être un poulet congelé, poils hérissés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite