Fermer

Coup de pouce à la légumerie solidaire Les Jardins de Solène

Par Lorraine Duval

Journaliste

[au fait !] Les Jardins de Solène, vous vous souvenez ? À partir de bons fruits et légumes dont le seul défaut est d’être moches, cette entreprise de l’économie sociale et solidaire (ESS) donne un travail « normal » à des personnes ayant un handicap et nourrit sainement son territoire…

En octobre 2019, nos lecteurs lui avaient décerné le prix de la catégorie agriculture-alimentation durable à ce beau projet cultivé du côté de Pernes-les-Fontaines (84). Non seulement Marcelle n’a pas perdu de vue Solène Espitalié, mais nous vous invitons de nouveau à voter pour elle ! L’entreprise sociale et solidaire Les jardins de Solène est en effet en lice pour le concours de La Fabrique Aviva (oui mais c’est quoi ? réponse dans le bonus).

Être primée serait une belle reconnaissance pour cette opiniâtre porteuse de projet, mais aussi un apport de fonds pour ancrer mieux encore envies et convictions.

Covid et aide alimentaire
Des carottes pour l’épicerie sociale Reine Jeanne, Avignon

Depuis un an et demi, que s’est-il passé dans la légumerie de Pernes-les-Fontaines ? Comme partout, la Covid-19 a fait des dégâts. D’abord quand, pendant le premier confinement, les écoles des environs ont fermé et n’ont donc plus eu besoin de bons légumes frais.

Heureusement, l’aide alimentaire a pris le relais. Ainsi, depuis septembre, une collaboration avec la ville d’Avignon repose sur 120 kg de légumes frais prêts à cuisiner, livrés chaque semaine aux Restos du Cœur, au Secours Populaire et à des épiceries sociales. Le Département de Vaucluse s’est engagé dans la foulée avec une commande hebdomadaire de 100 kg pour la Banque Alimentaire du Vaucluse.

Surtout, depuis le 1er janvier, l’activité est repartie de plus belle : 6 tonnes de légumes déclassés ont déjà été valorisées en deux semaines, contre 60 tonnes pour l’année écoulée ! L’équipe qui compte aujourd’hui 8 salariés en situation de handicap devra sans doute être étoffée.

 

Des projets forts en sens
Livraison de légumes conditionnés aux Restos du Coeur

La levée de fonds lancée en 2020 ayant tourné court, Solène Espitalié a eu la bonne idée de recourir à une « fondation-actionnaire » (cet article de Challenge éclaire sur ces structures): la Fondation Yves Rocher qui va entrer au capital de la petite entreprise verte.

Et la chef d’entreprise entend s’investir davantage dans l’aide alimentaire et dans une réflexion collective sur la « démocratie alimentaire », sorte de sécurité sociale de l’alimentation. Enfin, une gamme pour les particuliers avec emballage 100% compostable sera bientôt commercialisée.

Alors, sans hésitation, on soutient le projet de Solène Espitalié. Et on vote ici ! ♦

 

Bonus
  • Avec la Fabrique Aviva, ça se passe comme ça – Du 6 octobre au 17 novembre 2020, 1 147 entrepreneurs ont déposé leurs projets, étudiés par les partenaires de l’opération Mazars & Ticket For Change. Parmi eux, 748 pépites de l’impact ont été sélectionnées pour accéder à la phase de vote ET aux concours régionaux.

Dès à présent et jusqu’au 9 février 2021 à midi, le grand public est invité à voter pour les solutions qu’il juge les plus utiles et innovantes pour la société et la planète. Pour cela, il suffit de créer un compte sur la plateforme, et de distribuer 10 votes à ses projets favoris, ou de les attribuer entièrement à son projet coup de cœur.

Des jurys régionaux seront ensuite organisés, composés d’experts et partenaires. Leur note comptera pour déterminer les 3 grands gagnants de chaque région. Ce sont ainsi 15 projets au total qui remporteront chacun 60 000 euros.

Le meilleur projet de chaque région se présentera devant un jury final prestigieux, réuni à Paris. Celui-ci élira son projet coup de cœur, qui remportera 100 000 euros supplémentaires.