Fermer

Les nanotechnologies pour mieux utiliser les ressources de la Terre

Par Agathe Perrier, le 23 février 2021

Journaliste

Photo d'illustration © Pixabay Licence

Les usines propres carburent au dioxyde de carbone 5

Pascal Boulanger est un des 9 speakers de l’édition 2021 du TEDx Canebière, dont Marcelle est partenaire.

La start-up Nawa Technologies développe un système de stockage d’énergie de nouvelle génération, idéal pour concevoir par exemple une batterie sans plomb ni lithium, qui se recharge en quelques secondes. Les ressources de la planète sont ainsi utilisées de façon plus intelligente, propre et efficace.

pascal-boulanger-nawa-technologies
Pascal Boulanger, fondateur et président de Nawa Technologies © DR

Si les voitures électriques ont le vent en poupe, le principe des 1000 kilomètres d’autonomie de leur batterie est « une bêtise » pour Pascal Boulanger. « Quel est l’intérêt puisqu’une voiture est à l’arrêt 95% du temps et, lorsqu’elle fonctionne, la distance parcourue est en moyenne de 30 à 50 kilomètres ? C’est débile », tacle celui qui est à la tête et à l’origine de Nawa Technologies.

Cette start-up créée en 2013 a justement élaboré un tout nouveau genre de batterie. Dotée d’une autonomie de seulement 100 km, elle se rechargea par contre en à peine une minute. Une apparente simplicité qui cache une réalité plus vaste et complexe.

 

Les batteries du futur

« Concrètement, on fabrique un matériau grâce auquel on crée trois produits : une batterie un peu particulière, une électrode pour une batterie de véhicule du futur et du matériau composite pour faire des objets plus légers et moins énergivores », indique Pascal Boulanger.

Ce matériau imaginé par Nawa Technologies est une électrode fondée sur une technologie de nanotubes de carbone verticalement alignés. C’est grâce à elle que la start-up conçoit sa « batterie particulière », à savoir un super condensateur 1000 fois plus rapide qu’une batterie lithium-ion. Elle travaille en parallèle sur l’intégration et le développement d’autres électrodes afin de produire des batteries de nouvelle génération ayant plus d’autonomie, des temps de recharge plus courts, des durées de vie plus longues et moins d’impact sur l’environnement. Rien que ça.

 

batterie-voiture-electrique-nanotechnologies
Nawa Technologies développe notamment une électrode pour une batterie de véhicule du futur © Photo d’illustration, Pixabay Licence
La conquête des States malgré la crise

Si l’électrode pour batterie est en phase de développement final, le super condensateur est déjà commercialisé depuis 2019. « C’est pour le moment un prototype. On devrait passer en phase industrielle en 2021. C’était prévu l’année dernière mais le Covid nous a retardés », confie l’entrepreneur. Décalant par la même occasion une montée en puissance de son chiffre d’affaires, clôturé à 250 000 euros pour 2020. « On espère atteindre deux ou trois millions d’euros en 2021 », glisse-t-il.

L’industrialisation doit permettre à la start-up d’accélérer son développement après sept ans de R&D. Et se solder par l’embauche de 30 à 50 personnes en France et quatre… à l’étranger. Car, malgré la crise et la pandémie, Nawa Technologies s’est implantée aux États-Unis en 2020. À Dayton dans l’Ohio, elle devrait ainsi recruter une dizaine d’employés cette année. « On a racheté une société américaine qui fabrique des matériaux composites. Grâce à notre technologie, on peut désormais en créer des plus légers, plus résistants au choc et à l’usure et plus durables aussi », expose Pascal Boulanger. Un troisième produit qui s’ajoute aux deux précédents.

 

lutte-rechauffement-climatique-planete
Nawa Technologies a pour but de lutter contre le réchauffement climatique © Photo d’illustration, Pixabay Licence
Pour un avenir meilleur

Pascal Boulanger n’est pas « militant écologiste » comme il le dit lui-même, mais se reconnaît néanmoins des « aspirations écolos ». L’acronyme « Nawa » signifie d’ailleurs « Nanotechnologies to fight against global warming » (les nanotechnologies pour lutter contre le réchauffement climatique, bonus). Et son innovation ajustement été conçue pour avoir le moins d’impact possible sur la planète. Les quantités de matières premières et d’énergie nécessaires à la fabrication sont réduites au maximum ainsi que les déchets produits. « Nos batteries ultra-rapides sont réhabilitables plusieurs fois à la fin de leur cycle de vie. On est quasiment sur des batteries infinies », assure-t-il.

Persuadé que l’on peut mieux utiliser les ressources de la terre, de façon plus propre et efficace, c’est ce message qu’il essaye de transmettre quotidiennement. ♦

 

Bonus – 17 millions d’euros de levées de fond – Les particularités des nanotechnologies de Nawa –  L’impact des batteries des voitures électriques
  • Plus de 17 millions d’euros levés en huit ans – Comme toute start-up, Nawa Technologies a d’abord commencé par des années de R&D avant de commercialiser ses produits. Une période pendant laquelle elle s’est financée grâce à des fonds publics locaux, nationaux, européens et internationaux. Mais aussi des fonds privés. Elle a réalisé une levée de fonds de 4,1 millions d’euros en 2016 puis de 13,3 millions en 2020.

 

  • Les nanotechnologies, sujet de controverses – Les enjeux et les risques induits par l’incorporation de matériaux nanotechnologiques (en particulier avec les nanoparticules), ainsi que les nouvelles applications que la maîtrise de la fabrication à l’échelle atomique permettra, suscitent des inquiétudes et même des alertes depuis le début des années 2000. À ce sujet, Pascal Boulanger veut rassurer : « On met des nano dans nos produits dont on sait qu’ils n’auront jamais de contact direct avec l’utilisateur final. En outre, on en met très peu pour des produits qui ont des applications aux vertus environnementales ».

 

  • L’impact social et environnemental des batteries de voitures électriques – à lire dans l’article de Reporterre : « La voiture électrique cause une énorme pollution minière » en cliquant ici.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?