Fermer

Le traiteur solidaire Chouette ensemble veut se doter d’un foodtruck

Par Maëva Gardet Pizzo, le 21 avril 2021

Préparation d'un plateau repas dans les cuisines de l'Institut des Parons. @MGP

[au fait !] Chouette ensemble, le traiteur qui veut embaucher des jeunes en situation de handicap, lance une campagne de financement participatif sur Miimosa. L’objectif : collecter 12 000 euros pour s’offrir un camion gourmand. Une vitrine ambulante qui lui permettrait de proposer ses services malgré les restrictions sanitaires. 

Le troisième confinement l’a obligé à bousculer – encore une fois -ses plans.

Chouette ensemble est un traiteur qui privilégie les produits locaux tout en créant de l’emploi pour des jeunes présentant un handicap. Pour la confection des mets, il bénéficie des cuisines que l’Institut des Parons -une association au service de l’insertion de ces jeunes- met à sa disposition.

Désireuse de voler de ses propres ailes, l’équipe planche depuis quelque temps sur la co-construction d’un local de production pour la fabrication de ses repas, brunchs et autres cocktails dînatoires. Un local qui pourrait s’intégrer à une cantine d’entreprise, à un établissement de soin … tout est à définir. Mais restrictions sanitaires obligent, il est difficile de se projeter et de trouver les partenaires idoines.

Sauf que le temps presse. Chouette ensemble est une entreprise et doit à ce titre générer des revenus. Et s’il est impossible de régaler les clients dans un lieu clos, une autre option est d’aller à leur rencontre grâce à un camion gourmand.

 

Une vitrine ambulante

« Ce serait une vitrine ambulante pour aller vers les gens », explique Raphaëlle Beyssac, fondatrice de Chouette ensemble. Les plats seraient assemblés sur place à partir de préparations réalisées en amont, à l’Institut des Parons. « Cela nous donnerait un nouvel élan d’activité malgré les restrictions sanitaires qui risquent de perdurer ».

Initialement, l’objectif était de réunir 5000 euros pour financer une partie du camion qui en coûte 30 000, auxquels il faut ajouter 6000 euros d’habillage et d’équipement. Mais face au succès de la campagne, Chouette ensemble vise désormais les 12 000 euros. « Si on y arrive, ça va vraiment alléger l’endettement pour l’acquisition ». Un bon bol d’air pour asseoir et fortifier un peu plus le projet. ♦

 

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?