Fermer

Le Grand Bain questionne l’usage vert des « tech »

Par Lucie Lanzon, le 1 juin 2021

Journaliste stagiaire

La tech se met au vert @ Nedim Imre

[bref] On associe tout naturellement la French Tech à la ville. Pourtant le dernier Grand Bain du 21 mai 2021 s’est tenu à la campagne, à Saint-Paul-lès-Durance. L’occasion de mettre en avant le dynamisme des territoires ruraux, de discuter des enjeux de l’agritech, d’envisager un autre tourisme, de faire découvrir des initiatives locales innovantes et à impact.

« La French Tech » est le mouvement français des start-up, soutenu par le gouvernement et porté par les entrepreneurs. Un écosystème unique qui réunit aussi des investisseurs, des décideurs et des bâtisseurs de communautés. Très active en Provence, la French Tech Aix-Marseille a, entre autres initiatives, lancé la série d’émissions live : « Le Grand Bain ». Une réflexion commune sur les grands enjeux technologiques, environnementaux et sociaux d’aujourd’hui et de demain.

 

L’Appel de la campagne

Une première table ronde s’est intéressée à « L’Appel de la campagne ». Y participait Nicolas Hazard, Fondateur et Président du groupe Inco, qui investit et soutient les entreprises innovantes dans 50 pays. Le dirigeant jeune quadra encourage une nouvelle économie, écologique et solidaire. Et une nouvelle génération d’entrepreneurs. Virginie Hills, présidente et fondatrice de Comptoir de Campagne a de son côté expliqué son projet de créer des lieux de vie pérenne dans les petits villages, afin que le lien social entre habitants puisse réapparaître. Enfin, Eric Kraus, directeur de l’agence ITER France a évoqué ce projet scientifique international, qui entend démontrer que la fusion est une source d’énergie pour les générations futures et qu’elle est capable de répondre à différents enjeux.

La première table ronde présentée par Stéphanie Ampart avec Nicolas Hazard, Virginie Hills et Eric Kraus.
* Lire aussi : Le startupeur devenu paysculteur
L’agri-tech

Une deuxième table ronde, animée par le journaliste de Marcelle, Hervé Vaudoit, avait trait à « l’Agritech » : les nouvelles technologies permettent-elles le développement une agriculture durable et performante ?

Christophe Vasseur, président et co-fondateur de Inalve, une start-up niçoise, a présenté sa nouvelle technologie de production de micro-algues marines pour l’alimentation animale. Une alternative en protéines, lipides et sucre dans laquelle les micro-algues ont montré toute leur pertinence. Mathilde Clément, responsable R&D chez Mycophyto a éclairé les invités sur sa solution bio de stimulation de croissance à base de champignons mycorhiziens, que l’on trouve naturellement dans le sol. Le but étant de produire plus, mais mieux pour le consommateur qui ne veut plus de produits chimiques dans son assiette. Enfin, Alexia Rey, co-fondatrice et CEO de NeoFarm, a décrypté son concept de micro-fermes. De petites exploitations proches des villes, qui allient innovation technologique et agriculture durable. Pour produire des fruits et légumes bio et locaux.

Hervé Vaudoit a animé la deuxième table ronde consacrée à Christophe Vasseur, Mathilde Clément et Alexia Rey.

Vous pouvez visionner la totalité de l’émission grâce à ce lien Youtube. ♦

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?