Fermer

SolidEnSport : transpirer pour la bonne cause

Par Lucie Lanzon, le 10 juin 2021

Journaliste stagiaire

[bref] Samedi 5 juin, s’est déroulée la première édition de SolidEnSport, une manifestation sportive créée par + Avenir Solidarité. Objectif de l’association : organiser des courses chaque week-end, sponsorisées par de petits commerces de Marseille.

Les montants de sponsorisation sont au minimum de 200 euros. Les bénéfices reviennent ensuite à l’une des trente associations labellisées et utilisatrices de l’application + Avenir Solidarité. Cela permettra aussi à ces commerces de proximité d’apparaître sur les réseaux sociaux de ces différentes associations.

Pour cette première édition, huit participants originaires des quartiers de la Cayolle et des Caillols ont pris le départ d’un parcours de 9 kilomètres. Parmi ces sportifs, trois femmes, âgées entre 20 ans et 35 ans, puis cinq hommes, entre 20 ans et 45 ans. Parmi ces derniers figurait le directeur de la Maison Pour Tous des Caillols, d’où est partie la course.

Pour les moins sportifs, des randonnées seront aussi organisées, dans le parc des Calanques par exemple. Pour l’instant, à cause de la situation sanitaire, ces activités sont limitées à dix personnes maximum, accompagnées par un référent sportif. 

Dès le mois de septembre, l’idéal serait de pouvoir organiser trois ou quatre groupes chaque week-end. De façon à organiser des courses dans les différents quartiers de la cité phocéenne. 

 

De + Avenir Solidarité à SolidEnSport

Il y a dix ans, Joseph Arakel, PDG de Tempo One, fonde une œuvre solidaire afin d’aider les personnes les plus démunies et les victimes d’accident de la vie : + Avenir Solidarité. D’autres associations voient ensuite le jour, comme + Avenir Habitat (aide au logement) dont la dernière action a été d’aider l’association culturelle Maison culture et dialogue à aménager un semi-remorque en « escape game », mis à disposition des élèves d’une école.

Plus récemment, le groupe a conçu l’application + Avenir Connect, gratuite et purement solidaire, dédiée à l’entraide associative. Son principe : les besoins ne pouvant pas être assumés par une association, peuvent l’être par une autre. Au bout de quatre mois d’existence, on comptait déjà une trentaine de participants. Certains bien connus comme La Croix-Rouge. D’autres moins comme Vendredi 13, une association marseillaise d’aide alimentaire.

 

 

Venir en aide aux personnes plus démunies

La première édition de SolidEnSport a coïncidé avec une autre initiative de + Avenir Solidarité : l’ouverture de deux points d’accueil pour aider des familles dans le besoin. Tous les mercredis après-midi, des familles du 15e arrondissement de Marseille peuvent venir s’exprimer sur des problématiques qu’elles rencontrent, dans le quartier du Castellas et dans les locaux de l’épicerie sociale l’Acadel. Un agenda a été ouvert pour les rendez-vous. D’ici le mois de septembre, deux autres points d’accueil vont ouvrir. Un dans le quartier de Plan d’Aou, l’autre dans le 6e arrondissement, avec l’association Marhaban (aide administrative et alimentaire). 

« Grâce à + Avenir Solidarité, les personnes dans le besoin peuvent se signaler directement sans passer par une association, souligne Romain Larrouy, secrétaire général du groupe. En plus de cela, les points d’accueil ouverts au sein même des quartiers facilitent la mobilité et créent du lien associatif. » ♦

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?