Fermer

Les petites mains des mosaïques de la Corniche Kennedy

Par Lucie Lanzon, le 15 juin 2021

Journaliste stagiaire

[bref] L’Institut Régional des Sourds et Aveugles de Marseille (IRSAM) a participé à la réalisation de bancs en mosaïque sur la Corniche de la cité phocéenne. Ils seront mis à l’honneur à l’occasion des Jeux olympiques en 2024. 

L’IRSAM a contribué au projet de l’association Viv’Arthe d’habiller les bancs de la corniche Kennedy de Marseille avec des mosaïques. Des enfants d’écoles élémentaires et des collégiens les ont réalisées. Cinq établissements spécialisés dans les handicaps sensoriels  ont également participé avec leurs plus jeunes résidents – le plus âgé avait 21 ans. Tout le processus a été supervisé par Paola Cervoni, une artiste de l’association Viv’Arthe, avec l’aide des éducateurs spécialisés.

Thème des mosaïques : le monde marin. Ainsi, le motif des œuvres évoque soit l’eau, soit un univers « entre terre et mer ». Par exemple,  les foyers Les Nénuphars et Ruissatel Garlaban ont représenté des hippocampes, un animal préhistorique qui a su s’adapter et continuer à vivre sur terre. D’autres établissements ont illustré le monde marin avec des éléments différents, comme des sirènes, dauphins, méduses ou crabes. Au total, sept ateliers de 2h30 ont permis de mener à bien ces travaux. Cette initiative a démarré en décembre 2020 avec un premier centre, pour se terminer en juin 2021. Plus tard que prévu à cause de la crise sanitaire de Covid 19.

 

Le foyer Les Nénuphars et les Foyers Ruissatel Garlaban ont réalisé des hippocampes en mosaïque.

 

En 2024, Marseille accueillera les Jeux olympiques et une tribune de 5000 personnes est prévue sur la Corniche. À l’endroit même où les mosaïques se trouvent. Laura Langlais, Assistante Communication de l’IRSAM estime que « ce projet a un réel intérêt pour les résidents de notre association. Ils se sentent fiers d’avoir réussi et heureux de présenter au public extérieur ce dont ils sont capables. »

 

Une association historique 

L’IRSAM accompagne 25 établissements médicaux sociaux à Marseille, Nice, Lyon, ainsi qu’à la Réunion. Il accueille 1350 enfants, adolescents, adultes et adultes vieillissants en difficulté. Et emploie 930 personnes. Il a été créé en 1856 par le Père Louis Toussaint Dassy. Au début, l’association aidait seulement les personnes avec un handicap visuel, avec ou sans handicap associé. Aujourd’hui, l’institut encadre des personnes souffrant majoritairement de déficience sensorielle – en établissement spécialisé, en milieu ordinaire et en centre d’apprentissage et de formation. Un projet tel que cette mosaïque met justement en avant les valeurs d’inclusion de cette institution. ♦

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?