Fermer

Le Tipi, une ferme urbaine tout public

Par Lucie Lanzon, le 2 juillet 2021

Journaliste stagiaire

[au fait !] Depuis l’inauguration de la ferme urbaine Le Tipi, en septembre dernier, le lieu a été considérablement modifié. Entre parcelles de culture, ateliers et concerts, c’est devenu un « endroit vivant écologique et fertile », selon son co-fondateur Paul-Arthur Klein.

Nous leur avions rendu visite en octobre 2020. Les bénévoles du Tipi ont depuis aménagé de nouveaux espaces de culture. Les carrés de potager ont été remplacés par des lignes de permaculture, alternant fleurs et légumes. Un nouveau jardin en bottes de paille a également vu le jour, tout comme un autre, méditerranéen, composé de 150 lavandes et herbes aromatiques du sud-est tel que le romarin, l’origan ou la camomille. Enfin une prairie fleurie d’environ 160 mètres carrés a été créée pour accueillir deux ruches.

 

Une fréquentation accrue

Dans le sillage de la création du Tipi, la mairie d’Avignon a imaginé un parc attenant. « Nous avons eu un impact sur l’aménagement urbain de la ville », se félicite Paul-Arthur Klein. Grâce à cet espace vert, la fréquentation quotidienne a augmenté. On compte désormais une vingtaine de visiteurs par jour, entre 30 et 50 pour les ateliers et entre 300 et 1000 lors des événements tel que des concerts pendant la saison estivale. « Les habitants d’Avignon découvrent le Tipi via des activités culturelles ou ateliers. Sensibilisés à l’environnement, certains reviennent même comme bénévoles ».

Par ailleurs, tous les mercredis après-midi sont organisés des ateliers cuisine pour « permettre de faire connaître le Tipi, tout en sensibilisant les enfants à l’agriculture », ajoute Paul-Arthur Klein. Et pendant la période estivale, des concerts sont prévus jusqu’à la mi-octobre. 

 

De nouveaux projets 

Durant cette année, deux autres projets ont été menés à bien : d’abord l’aménagement du bar et de la cantine. Ensuite, la construction d’une grande pépinière, baptisée CLAUDE (collectif et local pour une agriculture urbaine et écologique). Cette dernière remplira trois fonctions : produire des plantes pour la ferme urbaine, les vendre et permettre aux habitants du quartier de jardiner. Dans les mois qui viennent, la création d’une boutique de producteurs devrait voir le jour.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?