Fermer

Tourisme #1 : des vacances façon circuit court

Par Juliette Pic, le 9 juillet 2021

L'agence Chilowé propose un air de Canada dans une cabane non gardée des Ecrins - © Chilowé

Premier épisode de notre série estivale consacrée au tourisme. Vous y trouverez des réflexions et des propositions de pratiques durables, économes en carbone, solidaires, soucieuses de la planète et de notre moral. Loin d’être austères, ces vacances ne manquent jamais de nous dépayser ni de nous changer les idées.

 

#1. L’été commence au coin de la rue. Après un an et demi de Covid, l’incertitude demeure. Qui sait si après-demain un reconfinement ne sera pas décrété ? L’Espagne et le Portugal, où tout allait bien en juin, viennent de passer en mode alerte. Ce contexte en conduit certains à privilégier des vacances plus locales – voire en ultra-local. Est-ce pour autant un pis-aller ? Ou, au contraire, peut-on envisager les vacances près de chez soi comme un avenir prometteur pour le tourisme ?

 

C’est un classique et une spécificité bien de chez nous : la France, première destination touristique au monde, reste la destination préférée des Français ! Covid oblige, la tendance a été encore plus forte en été 2020 : selon le baromètre Raffour Interactive, sur 60% des Français partis en vacances l’été dernier, 90% sont restés en France. Même regard chez Google, qui estime à 80% le nombre de requêtes d’internautes français cherchant des voyages en France plutôt qu’à l’étranger (contre 60% en 2019).

La pandémie n’a fait que renforcer une habitude bien française : en 2019, nous étions déjà 80% à rester sur le territoire. Ce chiffre est relativement stable depuis 30 ans.

 

Une habitude française

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?