Fermer

Des stages d’été pour que les « minots » apprivoisent l’eau

Par Benjamine Lobier Milliat, le 3 août 2021

Journaliste stagiaire

Les apprentis nageurs devant le bassin olympique au Cercle des Nageurs @synergiefamily

60% des jeunes marseillais ne savent pas nager à leur entrée en sixième. D’autre part, la noyade constitue la première cause d’accidents de la vie courante. D’où cette bonne idée : un stage d’été pour apprendre à nager. Au Cercle des Nageurs, s’il vous plaît !

 

Lorsque les sportifs olympiques ne sont pas là, les jeunes marseillais apprennent à nager… Cette année le Cercle des nageurs accueille le projet « Un pas vers la mer ». Du 26 juillet au 20 août, chaque semaine, des groupes d’enfants apprennent à nager. Et surtout « à aimer la mer », nous explique Marie Dominique Champloy. Présidente de l’association Marseille capitale de la mer, « Marie Do » (comme on l’appelle dans le milieu) est une des initiatrices du projet. Ce dernier est victime de son succès : une centaine d’enfants de 6 à 14 ans étaient prévus au départ. Mais 160 sont inscrits finalement. Tous sont issus de quartiers prioritaires de la cité phocéenne.

En face de moi, j’en aperçois déjà quelques-uns qui sautent des petits plongeoirs autour de la piscine. « Un pas vers la mer » est la première action opérationnelle que Marseille Capitale de la Mer, créé il y a deux ans, met en œuvre. Marie Dominique insiste : ils n’y sont pas parvenus tout seuls. Synergie Family, la fondation CMA CGM, Engie et bien évidemment le Cercle des Nageurs les ont rejoints pour monter l’opération. « Avec l’opportunité des Jeux Olympiques, on s’est dit qu’il fallait qu’on fasse quelque chose », ajoute Marie Dominique.  Leur volonté : reconnecter Marseille avec la mer.

 

Une semaine pour apprendre à aimer la mer ... aux "minots" 1
La piscine en extérieur, face à la mer, du Cercle
Un projet très bien huilé

Le souhait de Marseille Capitale de la mer est de créer des bassins de nage en mer. Mais le temps leur a manqué pour arriver à boucler ce projet cet été. L’association espère donc qu’il sera opérationnel l’été prochain. Pour ne pas faire des ronds dans l’eau, l’idée d’une passerelle vers la piscine a mûri…

Tout a été pensé dans les moindres détails : le matin un bus ramasse les enfants. Ils sont dans l’eau à 10h. Puis ce même bus, les conduit sur les sites des différentes activités de l’après-midi. Le lundi, c’est initiation au secourisme : les apprentis nageurs ont pu apprendre à identifier les dangers en mer ou encore décoder les couleurs des drapeaux sur les plages. La découverte des fonds marins, c’est pour le mardi. Visite du Mucem le lendemain, financée par Engie et sa fondation. Ils monteront à bord d’un bateau à vision sous-marine le jeudi. Et le dernier jour, les plus aguerris pourront enfin nager dans la mer et se voir décerner un brevet de natation. Les parents ont juste fourni un pique-nique pour le déjeuner.

Au-delà d’apprendre à nager, le stage va plus loin. À terme, il veut sensibiliser les enfants aux métiers de la mer pour leur montrer qu’ils existent, et qu’ils pourraient être susceptible de leur plaire. « Permettre aux enfants d’aller vers la mer, de prendre confiance en soi, et les encourager », c’est un peu ça les trois piliers du projet pour Joël Desroches, le responsable de pôle Innovation éducative chez Synergie family.

 

 

Philosophie Synergie

Frédérique Cohen est responsable Pôle Culture et relations médias chez Synergie Family, mais aussi co-fondatrice de Marseille Capitale de la mer. C’est elle qui m’a ouvert les portes de cet emblématique complexe nautique (sur présentation du pass sanitaire, bien sûr). Frédérique aussi a un but : créer un festival de la mer. Un évènement qui valorisera les cultures méditerranéennes, les sports nautiques. Qui racontera l’histoire et la biodiversité. « La philosophie de Synergie Family, c’est de rendre des lieux d’exception accessibles à tous et de révéler les talents de chacun », explique-t-elle. Le président du Cercle des nageurs, Paul Leccia, n’a pas hésité à donner l’accès à son club puisque de voir des enfants sautés dans l’eau et apprendre à nager est un plaisir immense pour lui.

« Un pas vers la mer » se veut le déclencheur. L’opération entend tirer une flèche en plein cœur de Marseille pour que ses habitants retombent amoureux de la Méditerranée. Et redonner tout son sens à ce joli titre de « cité phocéenne »… ♦

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?