Fermer

La boulangère et les vertus du levain

Par Marie Le Marois, le 19 août 2021

Journaliste

@Coco Malet

Et si le pain, loin d’être calibré et bourré d’additifs, était sain et goûteux ? Tellement nutritif qu’il constituerait un aliment à part entière ? Redonner sa place à ce produit ancestral, symbole de partage, voilà la mission que s’est donnée Nicolle Baghdiguian-Weber. 

 

Sa boulangerie Pain Salvator, perchée en haut d’une rue marseillaise, possède un fournil ouvert aux regards et au champ des possibles. Pas besoin de grand discours, ses créations parlent pour elle.

@Pain Salvator

Pain de campagne au froment à la croûte fumée et aux saveurs de châtaigne, petit épeautre IGP de Provence à la mie fondante et au goût léger de miel et de cannelle, semi seigle à la mâche solide et aux arômes de sous-bois.

Si Nicolle Baghdiguian-Weber a ouvert pour sa boulangerie en 2019, ce n’est pas « pour faire de la bannette ». Aux cultures intensives des céréales qui utilisent les pesticides – « jusqu’à 40 pesticides différents », aux levées rapides et aux pains bourrés d’additifs, cette passionnée a préféré avec son mari une voie radicalement opposée : un produit artisanal, slow, bio et local.

 

Un voyage qui exhale la terre

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?