Fermer

Reconversion maison & objet pour les déchets portuaires

Par Agathe Perrier, le 17 septembre 2021

Journaliste

Alex Astréoud, Victor Guien, Robin Bourdil et Guillaume Boutrolle, quatre des six artisans de l'association Laissez Passer © Agathe Perrier

Une bouée de mouillage transformée en lampe, des amarres recyclées en transat… Un collectif de six artisans s’intéresse au potentiel de ces objets portuaires dont personne ne sait que faire. Plutôt que l’incinération, ces créatifs venus d’horizons différents se sont réunis au sein de l’association Laissez Passer, pour leur donner une seconde vie.

 

Atelier avec vue mer en plein cœur du périmètre du Grand Port Maritime de Marseille. Le local de l’association Laissez Passer a de quoi faire des envieux. Pourtant les artisans qui y travaillent ne bénéficient pas d’un passe-droit pour profiter de cet emplacement. Ils sont installés ici car l’univers portuaire les fournit en matières premières. Des objets – du plus petit morceau de carrelage d’un navire aux énormes coques de protection de radar – dont n’ont plus l’utilité les entreprises du secteur.

Reconversion maison & objet pour les déchets portuaires
Un luminaire original et raisonné © Laissez Passer

Les six créateurs inspirés les récupèrent, « souvent sans avoir leur fonction finale en tête », glisse Guillaume Boutrolle, membre de la bande en charge de la partie communication et relation client. Les autres ont aussi chacun leur spécialité. Métallier, menuisier, ébéniste, tapissière, architecte : des professions complémentaires qui confèrent au collectif les qualités d’un couteau suisse.

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?