Fermer

Plaisance : Vers un statut « bateaux propres » ?

Par Olivier Martocq, le 28 septembre 2021

Journaliste

[série #3] La plaisance amorce sa transition énergétique – Avec Odysseo, la France a lancé le 3 septembre à Marseille un programme ambitieux sur la protection de l’environnement de la Méditerranée. La construction d’un lieu emblématique ouvert au public, avec des antennes dans tous les pays riverains est un signal (diplomatique, scientifique, économique) fort. Mais la prise de conscience de la fragilité de cet écosystème passe aussi par des actions ciblées sur ceux qui « l’utilisent ».

 

  • Après L’état des lieux #1. Les actions d’ores et déjà entreprises pour sauvegarder l’environnement #2. Le troisième volet de l’étude menée par le Press Club de France pour Neede Méditerranée (structure de préfiguration d’Odysséo) aborde la révolution administrative et juridique nécessaire pour amener les plaisanciers à rendre leurs bateaux « propres ».

En 2035, les constructeurs ne pourront plus vendre de voiture thermique en France. Les spécialistes estiment qu’en 2050 plus aucun véhicule « du Vieux Monde carboné » ne circulera dans l’hexagone. Pour la flotte de plaisance qui croise dans les eaux méditerranéennes françaises, l’équation est plus complexe.

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?