Fermer

La solution Vrac pour sortir les quartiers de la malbouffe

Par Blandine Flipo, le 4 octobre 2021

Journaliste à Mediacités*

Illustration : Pierre Leibovici/Mediacités.

Se nourrir sainement, un luxe réservé aux plus aisés ? L’association Vrac, implantée dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville d’une douzaine de territoires, propose des produits bio et (ou) locaux à prix coûtant grâce à des achats groupés en circuit court. Mais l’initiative, en pleine expansion, vise un objectif plus grand : pousser les pouvoirs publics à combattre l’injustice alimentaire. 

 

« C’est rigolo de jouer à l’épicière une fois par mois. Je m’ennuyais chez moi », sourit Marie-Ange. Ce jeudi 16 septembre, au centre social du Grand Vire à Vaulx-en-Velin, c’est jour de distribution pour l’association « Vrac », acronyme de « Vers un réseau d’achat en commun ». Les bénévoles s’affairent pour disposer les bouteilles d’huile, peser les pâtes, le sucre, les amandes et préparer les commandes des adhérents. Jeune retraitée, Marie-Ange, Vaudoise du quartier de la Soie, s’est investie depuis quatre ans au sein de l’association. D’abord pour rencontrer du monde. Puis, peu à peu, elle a changé ses habitudes de consommatrice.

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

 

*Article paru le 28 septembre 2021 dans La solution Vrac pour sortir les quartiers de la malbouffe 1Mediacités, journal en ligne d’enquête et de décryptage déjà implanté dans quatre métropoles françaises : Lille, Lyon, Toulouse et Nantes.
Ce reportage s’inscrit dans une enquête collaborative #DansMaVille, à partir du constat que l’épidémie de Covid-19 a bousculé les habitudes alimentaires. Avec l’aide d’une vingtaine d’experts et grâce aux témoignages de ses lecteurs, dix journalistes inspectent le contenu de nos assiettes jusqu’à fin octobre 2021.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?