Fermer

Laïcité : un livre pour outiller les enseignants

Par Maëva Gardet Pizzo, le 13 octobre 2021

[bref] Dans l’ouvrage Vivre Libres* qui paraîtra ce 16 octobre -date de la mort de Samuel Paty- un collectif d’une trentaine d’enseignants s’est interrogé sur la manière d’aborder les sujets sensibles de l’actualité en classe. En résulte une série de fiches pratiques pour des échanges sereins et constructifs. Des échanges qui s’appuient tant sur les capacités de raisonnement des élèves que sur une liberté d’expression s’appliquant aussi à eux.

 

Conflits internationaux, attentats, épidémies mondiales, droit au blasphème… Difficile de parler sereinement de ces sujets. Parce que le débat, modelé par plusieurs années de réseaux sociaux et de réflexion en moins de 300 caractères, d’algorithmes qui nous enferment dans des bulles idéologiques, s’est peu à peu transformé en un règne du « avec ou contre nous ». Quelques mots peuvent suffire à enflammer un débat. À allumer les braises de la violence et du ressentiment. Et les portes des établissements scolaires ne sont pas étanches à ce phénomène. La mort de Samuel Paty, il y a un an, nous l’a rappelé avec violence.

Laïcité : un livre pour outiller les enseignants 1Alors que faire pour que l’école demeure un sanctuaire de l’émancipation par la connaissance ? Un sas où aiguiser son esprit critique à l’abri du prêt-à-penser ? Un lieu où l’on apprendrait à dialoguer sans écraser l’autre ?

Une mine de ressources pour un dialogue serein et constructif

Sous la coordination de Rodrigue Coutouly, proviseur du lycée Jacques Prévert à Marseille, et Evelyne Bechtold, inspecteur d’académie agrégée de philosophie, une trentaine d’enseignants ont décidé de répondre ensemble à ces questions. Et ainsi de se doter d’outils pratiques pour aborder avec leurs élèves, sans crainte, ces sujets qui fâchent. En résulte un livre de 68 pages, soit une trentaine de fiches pratiques. « Nous nous sommes appuyés sur des ressources de l’Éducation nationale mais comme celles-ci ne suffisent pas toujours, nous sommes aussi allés en chercher en dehors de l’Institution », souligne Rodrigue Coutouly.

Marc Rosmini, professeur de philosophie, membre des Philosophes publics et fidèle soutien de Marcelle, fait partie du collectif. Il est l’auteur d’une des fiches du livre : Formuler une question pour la mettre en débat. « Les questions fermées, auxquelles on ne peut répondre que par oui ou non, produisent souvent des débats pauvres et clivants, écrit-il. L’élève se sent sommé de prendre immédiatement position avant même d’avoir réfléchi ». À la place, il privilégie des formulations telles que : « De quelles connaissances avons-nous besoin pour forger notre jugement ? », ou encore une analyse de l’origine d’un jugement.

En somme, il s’agit de miser sur l’intelligence des élèves, et de leur faire expérimenter de manière concrète, pratique, ce qu’est la liberté d’expression. Qu’ils défendront d’autant mieux ensuite. ♦

*Vivre libres ! Enseigner par le respect et la liberté d’expression. Editions Hors Piste. 68 pages.

 

 

  • Une diffusion d’abord pour les professionnels, puis pour le grand public – Initialement, il était prévu que le livre ne soit distribué qu’aux professionnels par le biais du Rectorat, du Conseil régional et du Conseil départemental. Mais lors de la soirée d’anniversaire de Marcelle au ZEF, Marc Rosmini et Rodrigue Coutouly ont eu l’occasion de présenter l’ouvrage, et plusieurs personnes leur ont fait savoir leur regret de ne pas pouvoir se le procurer. « Alors avec notre éditeur, nous travaillons sur la possibilité de le vendre sur internet d’ici début décembre ». Les modalités sont en cours de discussion.

 

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?