Fermer

À Grenoble, un « parrainage solidaire » pour rompre l’isolement des jeunes

Par Zoé Charef, le 29 avril 2022

Journaliste

À Grenoble, Parrainage solidaire a déjà débouché sur la création de 55 binômes © Pixabay

Pour lutter contre l’isolement des étudiants et des jeunes adultes depuis le deuxième confinement, la ville de Grenoble et ses habitants ont imaginé Parrainage solidaire. Cette plateforme internet met en relation des filleuls et « parraineurs » pour tisser un lien social et assurer un soutien moral. Rencontre.

 

Dans la charte de l’initiative Parrainage solidaire, l’objectif est clair : « combattre l’isolement et créer des liens d’échange, de réciprocité, de solidarité, de fraternité, d’entraide et de respect mutuel entre les parrains/marraines et les étudiants /jeunes. » Ramzi Ben Amor, directeur de l’Action Territoriale à la ville de Grenoble, précise que ce n’est pas un parrainage matériel et financier, mais « vraiment de la présence, de la convivialité, de la découverte, de la culture, de la visite… Ça peut être une présence physique, comme juste s’appeler. » Mamba, 28 ans, est en master Génie civil à la faculté de Grenoble. Il raconte, un sourire dans la voix, son expérience avec Anouck, sa marraine de Parrainage solidaire : « C’est un moyen de se rapprocher des personnes généralement différentes des amis qu’on côtoie à l’université. C’est une façon de connaître un peu plus la culture française. Je peux avoir des conseils si je me retrouve confronté à une situation nouvelle, ça me permet aussi de m’intégrer en France. »

 

«On a constaté ce problème d’isolement des jeunes »

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?