Fermer

La rencontre d’Arles avec l’économie circulaire

Par Nathania Cahen, le 11 mai 2022

Journaliste

Taco and Co récupère différentes catégories de déchets qui seront recyclés © POP

La question de la ville de demain est en partie résolue à Arles : ce sera durable, engagé, recyclé, doux pour l’environnement et les citoyens. Comment ? Avec la plateforme POP qui croise les bons gestes et les savoir-faire locaux pour gérer (puis valoriser) les grandes familles de déchets et les déplacements.

 

POP comme populaire (qui s’adresse au peuple, propose Larousse). Mais aussi, ici, acronyme de plateforme ouverte au public. POP a pris ses quartiers en bordure du centre-ville, dans une friche industrielle à l’abandon : les anciens entrepôts de la fabrique de câbles électriques Grignard Mistral, en activité jusqu’en 1965. Un vaste espace de 5000m2 hérissé de trois bâtisses, éclaboussé de lumière, battu par les vents ou brûlé par le soleil, c’est selon.

Quand Arles rencontre l'économie ciculaire 3
Une nouvelle vie pour la friche industrielle ©Victor_Picon

 

Un cercle vertueux et local

Le concept lui est né en 2018. Trois chefs d’entreprise arlésiens (Stéphan Fabre, ex-boss d’Éco-Fabrik, Damien Monteux de Taco and Co, et Philippe Schiepan du Collatéral) font le constat que, localement, certains services font défaut. Concernant les livraisons et le traitement des poubelles, par exemple. Pourquoi ne pas créer alors un lieu qui favoriserait la mutualisation de services et l’économie circulaire locale ?

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?