Fermer

Des boîtes aux lettres pour recueillir les maux des enfants

Par Agathe Perrier, le 2 mai 2022

Journaliste

Les enfants sont invités à glisser dans les boîtes aux lettres des mots et/ou des dessins exprimant leur détresse © DR

La parole des victimes de violence, notamment sexuelles, se libère. Y compris du côté des enfants. Pour les accompagner, l’association Les Papillons installe des boîtes aux lettres dans les lieux qu’ils fréquentent (écoles, clubs de sport, centres de loisirs, etc.) pour leur permettre d’y déposer des mots exprimant leur mal-être. Beaucoup racontent des incivilités ou des histoires de harcèlement. Les équipes pédagogiques et des bénévoles se mobilisent en aval pour y remédier.

 

En à peine plus de deux ans d’existence, l’association Les Papillons a déployé ses ailes partout en France. Quelque 220 battements, soit le nombre de boîtes aux lettres qu’elle a installé dans des lieux, publics comme privés, accueillant ou agissant auprès des enfants. À l’initiative de ce dispositif, Laurent Boyet (bonus), chenille devenue papillon lorsqu’il s’est libéré du poids du silence : les viols de son grand frère, subis entre ses 6 et 9 ans. Trois décennies lui auront été nécessaires pour réussir à l’exorciser. « Ce qu’il m’a manqué à l’époque, c’est une main tendue car je n’étais pas capable d’extérioriser ce que mon frère me faisait. J’écrivais par contre dans un journal intime. Après avoir publié mon premier témoignage une fois adulte, je me suis dit qu’il manquait quelque chose pour permettre aux enfants de libérer leur parole par l’écrit ».

 

aide-enfant-victime-violence
L’association Les Papillons compte actuellement 220 boîtes aux lettres partout en France, couvrant 55 000 enfants © DR

Pas d’anonymat

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?