Fermer

Le Bar Radis, potager perché, durable et solidaire à Grenoble

Par Zoé Charef, le 10 janvier 2023

Journaliste

Sur 2300 m² de toit, le Bar Radis se décline aujourd’hui en bar, restaurant, terrasse, atelier de transformation alimentaire et 1000 m² de maraîchage ©DR

Perché à 15 mètres de hauteur sur le parking de l’écoquartier Flaubert de Grenoble, le Bar Radis est un lieu de transmission culinaire et culturelle. Dans cette maison de l’alimentation durable et solidaire, j’ai découvert un potager aérien et rencontré l’un des cofondateurs de ce lieu palpitant.

« Ça faisait un moment que j’avais comme idée de monter une épicerie ou un resto solidaire à Grenoble », raconte d’emblée Leny Moulin, casquette-béret vissée sur la tête. Créer une maison de l’alimentation durable, un lieu de solidarité et de transmission culinaire et culturelle. Installé au sommet du parking silo flambant neuf de l’écoquartier Flaubert, voici le Bar Radis, qui a ouvert ses portes en octobre dernier. Et Leny, tout juste 30 ans, assure la coordination générale du projet.

 

Des bureaux d’études au projet Bar Radis

Le Bar Radis, une maison de l’alimentation durable et solidaire à Grenoble
Leny, gérant du Bar Radis. © Zoé Charef

Après des études de géographie, une première spécialisation en aménagement des territoires centrée sur l’alimentation puis une autre dans les politiques publiques alimentaires en France et à l’international, Leny entame une carrière dans des bureaux d’études pendant un peu plus de cinq ans. « Le consulting m’a appris énormément de choses, mais ça m’a épuisé. Mon terrain de jeu s’étendait sur la France entière. Et en termes d’idéologie, j’étais un peu éloigné de mes convictions. Dans les bureaux d’études, il y a une notion de rentabilité économique et j’avais un salaire royal. Mais j’ai fait un choix, j’ai préféré entrer dans le concret », confie-t-il quand on le questionne sur son parcours.

Alors, à la sortie du confinement, au printemps 2020, il se lance un double défi. Devenir consultant indépendant auprès des collectivités, départements et associations sur les questions de précarité alimentaire et de développement de circuit court. Et, en même temps, élaborer un projet mixant alimentation et solidarité.

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?