Fermer

Aux Baumettes, le premier restaurant dans une prison ouvert au public

Par Marie Le Marois, le 7 décembre 2022

Journaliste

Le restaurant des Beaux Mets au cœur du centre pénitentiaire des Baumettes.

Seulement 31% des personnes détenues ont accès à un travail en détention, contre près de 50% au début des années 2000. Leur permettre de travailler dans des conditions proches de celles qu’elles connaîtront une fois libérées favorise la réinsertion et, par ricochet, limite la récidive. C’est l’objet des Beaux Mets, un restaurant bistronomique ouvert depuis le 15 novembre 2022 au sein du centre pénitentiaire des Baumettes, à Marseille.

 

Elles sont une bande de copines venues déjeuner aux Beaux Mets. Sylvie, Chantal, Sandrine, Mireille et Dany l’avouent, « surtout par curiosité ». Et « un peu pour soutenir le projet », lance une voix au-dessus du brouhaha. Ces habitantes du quartier n’ont même pas consulté la carte, les plats, le prix.

Elles passent gaiement la lourde porte des Baumettes, patientent dans l’Algeco gardé par un surveillant. Confient leur pièce d’identité, rangent leurs effets personnels dans un casier, ne conservent que leur carte bleue. Escortées par une surveillante lestée d’un trousseau de clés, elles passent le portique de sécurité, puis une porte verrouillée, montent enfin un escalier. Les voici au restaurant situé au deuxième étage de ce qui reste des Baumettes historiques, l’ancienne prison des femmes.

 

Aucun signe extérieur de détention

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?