Fermer

Biodiversité marine : il est urgent d’agir !

Par Paul Molga, le 9 mars 2022

Journaliste

Anémones de mer @ Pixabay

Le One Ocean Summit s’est tenu à Brest du 9 au 11 février 2022. Ça n’a pas été le coup de tonnerre espéré. Les engagements qui en découlent promettent bien un meilleur avenir aux habitats marins menacés par les activités humaines. Mais la dégradation est déjà telle que la biodiversité océanique pourrait ne pas résister. Reste-t-il des solutions ?

 

Déclaration de guerre à la pêche illégale, protection de la biodiversité des hautes mers, sanctuarisation d’un tiers des habitats naturels du monde, investissement massif pour réduire les pollutions plastiques, accélération de la recherche océanique… Après trois jours d’échanges et de négociations parfois crispées, le One Ocean Summit, première déclinaison maritime du Congrès mondial de la nature, a fait tomber une pluie d’annonces et de bonnes intentions sur la protection des océans. Assez pour sauver le principal poumon de l’humanité ? « On peut encore inverser la tendance », veut croire Maud Lelièvre, présidente du comité français de l’UICN.

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?