Fermer

Ukraine : à Marseille, un bus part chargé de vivres et reviendra avec 50 réfugiés

Par Maëva Gardet Pizzo, le 16 mars 2022

[bref] Parti de Marseille mardi en fin de journée, un bus chargé de vivres doit arriver dans les prochaines heures en Ukraine pour venir en aide à ceux qui fuient, mais aussi à ceux qui restent. Il reviendra avec à son bord 50 réfugiés. Des semi-remorques seront aussi acheminés pour poursuivre le ravitaillement. 

Couvertures, médicaments, aliments secs… Mardi à 19h, les voisins de l’église greco-ukrainienne de Saint-Jean du Désert, à Marseille, ont pu assister au départ d’un bus rempli de vivres, partant tout droit vers la Pologne et l’Ukraine. Un bus affrété par le groupe +Avenir Solidarité qui mène différentes actions pour la jeunesse, l’éducation, le soutien aux exclus, aux accidentés de la vie et au travailleurs pauvres. Avec le soutien de Tempo One, spécialiste de la logistique et parrain de Marcelle.

Pourquoi un bus plutôt qu’un camion ? « Car il va revenir chargé de réfugiés », explique Jane Sampol, présidente de Maison culture et dialogue, association appartenant au Groupe +Avenir solidarité. Ce sont ainsi cinquante réfugiés qui devraient arriver à Marseille dans les prochains jours. Beaucoup de femmes et d’enfants. Dont un nourrisson de deux mois.

 

Ukraine : à Marseille, un bus part chargé de vivres et reviendra avec 50 réfugiés 2
Face au micro, Marc Rizoulieres, coordinateur de l’opération (avec la casquette), et Romain Larrouy, secrétaire général du groupe + Avenir Solidarité. @Jane Sampol

Propositions d’hébergements et dons matériels sont les bienvenus

« Nous travaillons avec de nombreuses structures qui pourront prendre en charge ces personnes, notamment l’association Vendredi 13 », assure Jane Sampol. Et Marc Rizoulières, bénévole et coordinateur du projet de compléter : « Nous savons que nous pouvons compter sur l’État via la Ville. Mais nous sommes également preneurs d’hébergement familial auprès de gens bienveillants. On fait face à des situations de plus en plus difficiles. Les gens sont profondément marqués et ont besoin d’être entourés dans un contexte familial. De retrouver une forme de normalité pour respirer ».

 

 

solidarite-ukraine
Chargement du bus, au départ de l’église greco-ukrainienne de Saint-Jean-du-Désert @Jane Sampol

Au delà de l’envoi de ce bus, l’association envoie également des semi-remorques. « Trois sont déjà partis. Deux autres partiront jeudi puis un autre jour. Pour Lviv et Odessa ». Il est donc encore possible de faire des dons auprès de l’église de Saint-Jean du Désert. Un point de collecte a également été mis en place à l’espace Bras d’Or d’Aubagne.

On peut y apporter des couvertures, des tapis pour le sol, des produits d’hygiène ainsi que des médicaments. Notamment des anti-allergiques, anti-bactériens, vitamines, analgésiques, insuline, hémostatiques ou encore pansements.

Pour ceux qui partent, fuyant les bombes, laissant derrière eux la vie qu’ils ont construite, sans savoir s’ils la retrouveront un jour. Mais aussi pour ceux qui restent. Des hommes, des femmes, des enfants. « Beaucoup n’ont pas le choix. Certains ont peur de partir dans un pays dont ils ne parlent pas la langue et où ils ne connaissent personne. D’autres ne veulent pas laisser leurs proches se battre seuls sur place ». La solidarité internationale est alors leur seul espoir. Pour tenir bon lorsque le temps semble si long. Et sombre. ♦

 

  • Pour plus d’informations – Contactez l’association +Avenir solidarité  par téléphone : 06 64 78 16 42 / 04 91 96 09 60 ou par mail : contact@plusavenirsolidarite.org.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?