Fermer

Sur les friches industrielles, des prairies fleuries !

Par Régis Verley, le 4 avril 2022

Journaliste

Des friches rendues à la nature, transformées en forêts ou en parcs cultivés et entretenus © G. Lemoine

Friche. Selon le Larousse, il s’agit d’un espace abandonné et non cultivé. Dans l’esprit commun, la friche industrielle évoque un paysage désolé de gravats et de terres. Mais dans les Hauts-de-France, ces vastes étendues sont considérées comme des terrains propices à la biodiversité.

10 000 hectares, rien que pour le Nord et le Pas-de-Calais. C’est le total des surfaces rendues disponibles par la désindustrialisation, la fermeture des mines de charbon, des vastes usines textiles de la métropole lilloise et bien d’autres sites encore, aujourd’hui abandonnés. La moitié d’entre elles sont situées en zone minière du Pas-de-Calais.

 

Du foncier disponible pour les collectivités, les entreprises, des zones vertes ou agricoles…

L’Établissement public foncier des Hauts-de-France (bonus) a déjà acquis 5 000 hectares de ces friches. L’EPF les entretient, dépollue et réaménage pour les rendre aptes à de nouveaux usages. Une partie de ces terrains sont, ou seront, cédés à des collectivités pour des aménagements urbains. À des bailleurs sociaux pour des constructions. Ou permettront à de nouvelles activités économiques de s’implanter.

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?