Fermer

Et si vous vous branchiez électricité verte ?

Par Guylaine Idoux, le 3 avril 2019

Journaliste

Sous tension depuis l’ouverture à la concurrence, le marché de l’électricité en France se partage désormais entre une vingtaine de fournisseurs. Parmi eux, Enercoop, pionnier de l’électricité verte en France, qui lutte aussi pour assurer un approvisionnement local. Née d’un regroupement d’acteurs de l’économie sociale et solidaire, cette coopérative a une antenne en Paca, où elle fournit plus de cinq mille foyers. Avant de rencontrer ses responsables, à Marseille, je n’y connaissais pas grand-chose. J’en suis ressortie plus éclairée, convaincue par cette équipe de huit personnes qui rayonne d’une belle énergie.

 

Branchez-vous électricité verte et transition énergétique ! 1La peur du réchauffement climatique a des effets concrets. Prenez le secteur de l’énergie : plus d’un million et demi de Français sont déjà passés à l’électricité verte. Certes, comparé à la trentaine de millions de foyers qui consomment de l’électricité, le vert ne représente encore qu’une petite partie mais c’est désormais bien plus qu’une infime minorité. Dans son dernier rapport sur le sujet, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) y voit même une « percée significative ». Et le Sud fait partie des terres promises, avec l’une des antennes d’un acteur historique du secteur, Enercoop-Paca, implantée à Marseille depuis 2014. Aujourd’hui forte de cinq mille abonnés dans la région (70 000 en France), cette coopérative pas comme les autres défend une offre d’électricité alternative et responsable, à la fois verte et locale.

Difficile parfois de bien comprendre ce qui se joue derrière nos prises. En termes de transition énergétique, c’est pourtant majeur : « Choisir une électricité verte, c’est s’assurer qu’elle n’est pas produite à partir d’énergies fossiles ou nucléaires, mais à partir d’énergies propres et renouvelables, comme le solaire, l’éolien et l’hydraulique. C’est donc s’engager au quotidien en faveur de la nécessaire transition énergétique », décrypte Cyril Jarny, le directeur d’Enercoop-Paca. « Aujourd’hui, peu de gens ont conscience qu’ils peuvent très facilement changer de fournisseur d’électricité. Sur notre site Internet, l’inscription prend 5 à 10 minutes, puis nous nous occupons de tout. Vous n’avez rien à faire, explique Virginie Gallon, la directrice de communication de la coopérative.

 

La fin d’un monopole

Branchez-vous électricité verte et transition énergétique ! 2En France, où EDF a longtemps été l’acteur historique, et unique, beaucoup d’entre nous ont encore le sentiment de sa toute puissance. Pourtant, tout a changé depuis 2007, quand l’Union Européenne a imposé l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence. « Cela a mis fin au monopole d’EDF, mis en place en 1946 lors des grandes lois de nationalisation. Depuis, une vingtaine de fournisseurs se sont positionnés sur le marché français, dont Enercoop. Notre coopérative a été créée en 2005 à l’initiative d’un groupe de travail composé d’une vingtaine d’acteurs de l’économie sociale et solidaire », rappelle Cyril Jarny. Avec Greenpeace, la Nef ou Biocoop penchés au-dessus de son berceau, Enercoop se devait d’être verte, bien sûr, mais aussi vertueuse.

« Nous sommes une coopérative : nous n’avons pas vocation à faire du profit. Nous réinvestissons nos bénéfices afin de soutenir des projets d’énergies renouvelables locaux », commente Cyril Jarny. En clair, Enercoop garantit donc non seulement une offre d’électricité verte, mais aussi locale et citoyenne, ce qui est à ce jour unique en France. Dernier projet en date : le moulin de la Marie Thérèse, à Velaux. « À l’arrêt depuis les années 1960, cette micro-centrale hydroélectrique (qui produit de l’électricité à partir du mouvement de l’eau, ndlr) a été relancée par un groupe d’habitants. Longtemps verrouillé par l’État, le secteur de l’électricité est encore compliqué en France. Du coup, on se développe à un rythme plus lent. Le projet de Velaux a mis deux ans à aboutir mais aujourd’hui, il fournit l’équivalent de la consommation de 150 foyers », estime le directeur.

 

Un peu plus cher, tellement plus vert

Branchez-vous électricité verte et transition énergétique !Sur le site d’Enercoop, une carte recense l’ensemble des producteurs auxquels la coopérative achète de l’énergie verte. « Ceci dit, il faut savoir que les réseaux d’acheminement de l’électricité sont communs à toutes les productions, qui s’y mélangent. Il est donc impossible de garantir que l’électricité qui sort de votre prise est verte. Cependant, en s’abonnant chez nous, vous êtes assurés que nous achetons à nos producteurs l’équivalent de la consommation de nos clients, détaille Cyril Jarny. Nous leur achetons d’ailleurs un peu plus cher, afin de les aider à pérenniser leur production ».

Forcément, un peu comme pour le bio en nourriture, les tarifs se répercutent sur le prix de vente. « Niveau tarif, nous sommes plus chers, 15% environ au-dessus des prix des fournisseurs les plus compétitifs, qui surfent sur les oscillations du marché de l‘électricité, un peu comme des traders. Nous, nous nous battons pour mettre en place une énergie alternative, portée par des projets citoyens, qui ne participent pas au réchauffement climatique », ajoute Virginie Gallon. Vous ne pourrez plus dire que vous n’étiez pas au courant. ♦

 

BONUS

  • Un chiffre. 2,7 millions d’euros, soit le montant qu’Enercoop-France a annoncé avoir levé auprès de ses sociétaires. Branchez-vous électricité verte et transition énergétique ! 3Objectif annoncé : renforcer son développement et atteindre 150 000 clients d’ici 2020. Aujourd’hui, ce fournisseur compte 74 000 clients dont 7500 professionnels et 200 collectivités. Il s’appuie sur onze coopératives, 40 000 sociétaires et 240 producteurs d’énergies renouvelables, pour une puissance installée de 209 MW.

 

  • Un ouvrage. « Changeons d’énergie (transition mode d’emploi », par l’association négaWatt aux éditions Actes Sud (10 euros TTC). Les auteurs nous démontrent qu’un nouveau système énergétique est possible, pour une société plus équilibrée, plus juste et plus humaine. Ceux que le sujet passionne (affole, désespère, motive… rayer la mention inutile) se rapprocheront de négaWatt. Composée d’experts et de bénévoles, cette association fondée en 2001 a développé un scénario énergétique permettant de diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre et arriver à 100% d’énergie renouvelable d’ici 2050. Yes we can !

 

  • Deux alternatives : Électricité de Provence – Comme son nom l’indique, l’électricité commercialisée par ce fournisseur alternatif est produite exclusivement en région PACA. Les prix sont inférieurs aux tarifs réglementés et l’énergie est 100 % verte. Et Énergie d’ici : ce fournisseur regroupe plusieurs propriétaires de centrales hydrauliques du sud de la France. Cette énergie verte est ensuite proposée à des tarifs attractifs.

 

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?